• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • instagram
  • art

BERTHIER Alexandre (1753-1815) maréchal et…

Lot 824
400 - 500 €

BERTHIER Alexandre (1753-1815) maréchal et…

BERTHIER Alexandre (1753-1815) maréchal et ministre de la Guerre.
L.S. « Alexandre », Paris 10 juin 1811, au général BELLIARD ; 2 pages in-4.

Vigoureuse réprimande au général Belliard qui voulait présenter sa démission à l’Empereur.
[Auguste-Daniel BELLIARD (1769-1832), qui s’était illustré en Égypte, commandait alors en Espagne.]
Berthier n’a pas remis cette lettre à l’Empereur « car Sa Majesté m’auroit certainement ordonné de vous dire que vous aviez sans doute perdu la tête […] ; qu’offrir sa démission pour n’avoir pas exécuté un ordre, c’est déclarer qu’on ne veut pas obéir ; c’est s’exposer aux suites que peut avoir la désobéissance : que ces 4 mille hommes et ces 1200 chevaux auroient pu sauver l’armée du Midi ; que vous auriez pu évacuer Cuenca ou tout autre point, mais exécuter l’ordre de l’Empereur. Il y a dans votre lettre deux ou trois passages qui ne sont pas d’un soldat, & si je les avois mis sous les yeux de l’Empereur, Sa Majesté n’y auroit vu qu’un manquement à la discipline & peut-être eut-Elle fait un exemple sévère ». C’est par égard à l’amitié qu’il lui porte et à ses anciens états de service qu’il ne l’a pas remise à Napoléon ; il lui a dit au contraire que ses ordres étaient exécutés : « Dans cette protestation de sentimens d’honneur et de personnalité, Elle n’auroit trouvé qu’affectation et indiscipline ; Elle m’eut dit que l’honneur d’un Général consiste à obéir, à maintenir les subalternes sous ses ordres dans le chemin de la probité, à faire régner la bonne discipline, à se livrer exclusivement aux intérêts d’État et du Souverain et à dédaigner entièrement ses interets particuliers »…
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue