• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • instagram
  • art

FEYDEAU (Ernest). Souvenirs d’une cocodette…

Lot 57
400 - 500 €

FEYDEAU (Ernest). Souvenirs d’une cocodette…

FEYDEAU (Ernest).
Souvenirs d’une cocodette écrits par elle-même.
Leipzig : Landmann [Bruxelles : Gay et Doucet], 1878. — In-8, 211 x 122 : frontispice, (2 ff.), 197 pp., 10 planches. Demi-maroquin rouge à la bradel et à coins, dos lisse, non rogné (Féchoz).

Dutel, III, A-1031, p. 307.
Troisième édition de ce roman libertin, la première sous ce titre, publiée à Bruxelles par Gay et Doucé. L’originale, intitulée Mémoires d’une demoiselle de bonne famille, parut l’année précédente à Londres, soit 4 années après la mort de l’auteur, Ernest Feydeau (1821-1873).
« La Cocodette est un type féminin du second empire… [Elle] est la figure accentuée du génie et des aspirations du high-life de son époque. Semblable à la courtisane par son faste insolent et ses allures indépendantes, elle en diffère cependant par la régularité de sa position sociale. […] La femme dont nous publions les souvenirs rachète ses travers et ses fautes par une sincérité charmante. Victime inconsciente des circonstances, le récit qu’elle fait de sa vie est un tableau fidèle de certaines corruptions secrètes peu dévoilées jusqu’ici. »
L’édition a été augmentée d’une postface dans laquelle sont relevées les différences de texte qu’elle présente avec l’édition originale. Elle commence en ces termes : « Notre édition, la seule bonne, est faite d’après le manuscrit même de l’auteur, revu par lui peu de temps avant sa mort. »
L’illustration se compose de 11 compositions hors texte en premier tirage, dont une en frontispice, dessinées et gravées par Jules-Adolphe Chauvet (1828-1905?).
Un des 50 exemplaires sur chine (n° 2), comprenant 2 états des gravures, en bistre et en noir.
Bel exemplaire.
Deux coins abîmés. Rousseurs.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue