• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • instagram
  • art

Sébastien STOSKOPFF (Strasbourg 1597- Idstein…

Lot 16
40 000 - 60 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Sébastien STOSKOPFF (Strasbourg 1597- Idstein…

Sébastien STOSKOPFF
(Strasbourg 1597- Idstein 1657)
Nature morte à la volaille lardée, salière, miche de pain et verre de vin
Toile
52,5 x 63 cm
Au revers du cadre, étiquette d’exposition (Zürich) et étiquettes de transport
Restaurations anciennes

Provenance :
Collection Curt Benedict, Paris ;
Galerie Pardo, Paris, 1956 ;
Acquis auprès de cette galerie par Jean Riechers en mai 1956.

Exposition :
Probablement Trois Siècles d’Art Alsacien, 1648 - 1948, Strasbourg, Paris, 1948, n° 6 ;
Kunsthaus, Unbekannte Schönheit, Zürich, 1956, n° 245 (prêt galerie Pardo, indistinctement signé) ;
Le XVIIe siècle européen, Réalisme, Classicisme, Baroque, Rome, Palais des Expositions, 1956 - 1957, n° 288 ;
Probablement Deutsche Maler und Zeichner des 17. Jahrhunderts, par W. J. Müller, Berlin, Orangerie des Schlosses Charlottenburg, 1966, n° 99, p.87 ;
Sébastien Stoskopff, 1597 - 1657, Un maître de la nature morte, Musée de L’œuvre Notre-Dame, Strasbourg, Suermondt Ludwig Museum, Aix-la-Chapelle, 1997, n° 20.

Bibliographie :
Probablement Hans Haug, Trois siècles d’Art Alsacien, éd. Archives Alsaciennes d’Histoire de l’Art, 1948, p. 62, cat. n° 6 et p. 43, fig. 8 ;
Cat. exp., Le XVIIe siècle européen, Réalisme, Classicisme, Baroque, Rome, Palais des Expositions, 1956, n° 288, p. 234 ;
Michel Faré, « Attrait de la nature morte au XVIIe siècle », Gazette des beaux-arts, t. CIII, mars 1959, p.143, fig. 9 ;
Hans Haug, « Sébastien Stoskopff », L’Œil, n° 76, 1961, repr. p .30, n°10 ;
Michel Faré, Le Grand Siècle de la nature morte en France. Le XVIIe siècle, Fribourg, 1974, repr. p.122, fig. 3 ;
Christopher Wright, The French Painters of the Seventeenth Century, Boston, 1985, p.262 ; Birgit Hahn-Woernle, Sébastien Stoskopff, Stuttgart, 1996, n°18, pp.142-143, repr. ;
Michèle-Caroline Heck, sous la direction de, Sébastien Stoskopff, 1597 - 1657, Un maître de la nature morte, cat. exp., Paris, 1997, p. 170, n° 20, repr.

Né au tournant du siècle, Stoskopff étudie le dessin et la gravure chez Frédéric Brentel à Strasbourg. Il est mentionné comme apprenti dans l’atelier de Daniel Soreau à Hanau en 1615, qu’il dirige ensuite jusqu’en 1621. Il s’installe ensuite à Paris près de vingt ans, avant de retourner dans sa ville natale en 1641.

Notre tableau est daté de la période parisienne, vers 1635. Cette table mise, caractéristique du déjeuner à la française (Heck, op. cit.) associe des symboles eucharistiques évidents, tels que le verre de vin rouge, un pain, un couteau, à une volaille lardée, une salière et une orange (au XVIIe siècle, l’orange amère était servie avec la viande). La volaille lardée est rarement représentée dans les natures mortes, néanmoins l’une d’elles figure à gauche dans Les Quatre éléments (fig. 7, Strasbourg, musée de l’œuvre Notre-Dame) scène de genre où Stoskopff dépeint une cuisine. Cet oiseau à un caractère sacrificiel, qui évoque le Christ ; on le voit au premier plan dans certaines représentation de repas christique comme le Souper à Emmaüs de Caravage (Londres, National Gallery).
Signalons aussi qu’Alexandre-François Desportes a peint une Nature morte aux perdrix piquées, faisans vendue lors de la dispersion de la collection Paul-Louis Weiller (sa vente, Paris, Hôtel Drouot, 5 avril 2011 (étude Gros & Delettrez), n° 29).

Nous remercions Madame Michèle-Caroline Heck qui date ce tableau des années 1635 - 1645 après un examen de visu, le 14 mai 2019.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue