• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • instagram
  • art

François HABERT (actif en France entre 1643…

Lot 17
30 000 - 40 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

François HABERT (actif en France entre 1643…

François HABERT
(actif en France entre 1643 et 1652)
Fruits et fleurs coupées dans une coupe Wanli posée sur une boîte de copeaux
Panneau de chêne, une planche, non parqueté
47,7 x 65,2 cm
Au revers du panneau, une étiquette de la Galerie Alfred Daber
Restaurations anciennes et petites fentes

Provenance :
Galerie Georges Giroux, Bruxelles, septembre 1956 ;
Acquis auprès de cette galerie par Jean Riechers en 1956.

Exposition :
Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches, mai - juin 1957, Bernheim Jeune, Paris (comme Jean-Michel Picart) d’après une étiquette au revers ;
Natures Mortes françaises, Galerie Alfred Daber, Paris, avril 1959, n° 6 (comme Jean-Michel Picart) d’après une étiquette au revers.

Bibliographie :
Michel Faré, «Jean-Michel Picart (1600-1682), peintre de fleurs et marchand de tableaux», Bulletin de la société de l’histoire de l’art français, Paris, 1957, repr. entre les pp 98-99 (comme Jean-Michel Picart) ;
Michel Faré, Le grand siècle de la nature morte en France, Le XVIIe siècle, Paris, 1974, Office du Livre, reproduit p. 92 (comme Jean-Michel Picart).

Cette nature morte, autrefois attribuée à Jean-Michel Picart par Michel Faré, peut aujourd’hui être rendue à François Habert par comparaison avec des œuvres signées de l’artiste, notamment Fleurs dans un bol et papillon (collection privée). Peu de choses sont connues avec certitude sur la vie de ce peintre de fleurs et de fruits. Probablement d’origine flamande, il a probablement fait son apprentissage dans l’atelier anversois de Jan Davidsz de Heem avant de s’installer à Paris où on le sait actif autour des années 1643-1652. Il fut probablement collaborateur de Picart qui, dans sa correspondance avec Matthjis Musson, mentionne ses affaires avec « Monsieur Habert » et, par conséquent, potentiellement marchand de tableaux.
Ses œuvres dévoilent une évolution stylistique sensible et une grande variété iconographique. Celle-ci témoigne non seulement de la proximité de François Habert avec le style sobre et élégant des peintres de la réalité, notamment de Sébastien Stoskopff, mais aussi d’une inspiration flamande. D’autres tableaux, en revanche, où bouquets de fleurs, paniers et de fruits, pans de rideaux et tapis, carafes, crustacés et animaux s’entremêlent, montrent clairement l’influence des compositions foisonnantes et tumultueuses de Pieter van Boucle et de Jean-Baptiste Monnoyer.

Cette nature morte automnale se compose, à droite, d’un assortiment de raisins et de pêches posé devant un verre de vin à demi rempli et, à gauche, d’un bouquet de fleurs d’oranger et de fleurs de jasmin sur une petite boîte ovale à copeaux de bois parfaitement fermée. Fréquentes dans les natures mortes du XVIIe siècle, ces boîtes servaient à ranger des objets de petite taille tels que des coquillages ou des fruits confits. Sur la table, jonchent quelques fleurs fraîchement tombées du bouquet, symbole du temps qui passe.

Nous remercions madame Claudia Salvi d’avoir confirmé l’attribution de cette œuvre d’après un examen de visu le 14 mai 2019.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue