• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • instagram
  • art

Agostino TASSI (Rome 1578-1644) Bateau en…

Lot 26
20 000 - 30 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Agostino TASSI (Rome 1578-1644) Bateau en…

Agostino TASSI
(Rome 1578-1644)
Bateau en cale dans un port méditerranéen
Toile
51 x 68 cm
Restaurations anciennes
Dans un cadre anglais du XVIIe siècle

Provenance :
Collection Andrea Busiri-Vici, Rome en 1970 ;
Galerie Hazlitt, Londres.

Bibliographie :
Malcom R. Waddingham, “Notes on Agostino Tassi and the Northerners”, in Paragone n° 147, mars 1962, p. 17, fig. 10.
Luigi Salerno, Il vero Filippo Napoletano e il vero Tassi, in Storia dell’Arte, n° 6, 1970, p. 145, fig. 16 (Filippo Napoletano) ;
Teresa Pugliatti, Agostino Tassi, tra confirmismo e libertà, Rome, De Luca Editore, 1977, p. 117-120, reproduit n° 167 (avec erreur de dimensions, 45 x 55 cm).

Né à Rome durant la deuxième moitié du XVIe siècle, Agostino Tassi se rend à Florence en 1590 avant d’être exilé à Livourne, suite à un scandale, où il s’entraîne à dessiner les ports, les arsenaux et les bateaux. Son goût pour les scènes maritimes naît très tôt. Il s’inspire des peintres du Nord et notamment de Paul Bril dont il a peut-être été l’élève. De retour à Rome, il exécute des fresques pour le pape Paul V et se retrouve à nouveau au centre de plusieurs scandales qui l’éloignent encore une fois de la Ville éternelle qu’il quitte pendant cinq ans. À partir des années 1615-1620, il organise un atelier dynamique et dirige, en véritable entrepreneur, de vastes chantiers pour les décors de palais et chapelles. Caroselli est l’un de ses collaborateurs. Filippo Napoletano devient son élève, ainsi naît un jeu d’influences réciproques entre les deux hommes. Il est probable que Tassi ait aussi été le maître du lorrain Claude Gellée.

Le trois-mâts au premier plan, sur lequel se détachent deux silhouettes masculines, présente en effet la même proue en forme de tête de dragon et il n’est pas exclu que les deux artistes aient utilisé le même modèle. Outre son motif, le tableau de Tassi est remarquable par ses effets colorés et lumineux. Il représente l’arrivée au port d’un navire en fin de journée et dans un puissant contre-jour. De cette œuvre, existe une variante qui fut vendue chez Christie’s à Rome le 5 décembre 1985 et exposée au Palazzo di Venezia durant l’été 2008 (n° 7 du catalogue). Lors d’un inventaire dans l’atelier du peintre en 1619, il est recensé « vingt-trois tableaux avec des galères » (dipinti con galere), montrant le succès de ce thème.
Notons que Luigi Salerno le nomme Le départ des Argonautes (Salerno, op. cit., 1970).

Nous remercions Madame le professeur Patricia Cavazzini d’avoir confirmé l’attribution de ce tableau sur photographie numérique le 2 mai 2019 et pour les informations qu’elle nous a données pour la rédaction de cette notice.
Elle propose de le dater vers 1620 / 1622 en raison de la présence de petits motifs dans le style de Bartolomeo Manfredi comme la table avec les joueurs de dés attablés. Elle remarque que le personnage à gauche, assis sur les sacs et habillé de rouge et blanc, ressemble à l’une des figures de Tassi dans la frise du palais Lanceotti (scènes avec Acis et Galatée).

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue