• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • instagram
  • art

Giuseppe Bernardino BISON (Palmanova 1762…

Lot 27
15 000 - 20 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 19 200 €

Giuseppe Bernardino BISON (Palmanova 1762…

Giuseppe Bernardino BISON
(Palmanova 1762 - Milan 1844)
Ruines du temple de Jupiter tonnant
Toile
31 x 40,5 cm
Restaurations anciennes

Provenance :
Vente anonyme, Londres, 12 Juillet 1972 (Sotheby’s), n°111 (comme Giuseppe Bernardino Bison, 3520 £) ;
Acquis dans cette vente par Jean Riechers.

Exposition :
Probablement Galerie L’Œil, 1963-1964, n° 4 (non consulté) ;
Jean Barbault (1718-1762), Beauvais, Musée de l’Oise, Angers, musée des Beaux-Arts, Valence, musée des Beaux-Arts, 1974-1975 ;
Jean Barbault, 1718-1762, le théâtre de la vie italienne, Strasbourg, musée des Beaux-arts, 2010, n° 58.

Bibliographie :
Pierre Rosenberg, Jean Barbault, Arte illustrata, Anno V, n. 51, novembre 1972, p. 415, note 40, p. 418, p. 427, fig 30, (Jean Barbault, Rovine del Tempio di Giove) ;
Nathalie Volle et Pierre Rosenberg, Jean Barbault (1718-1762), cat. exp., Beauvais, Musée de l’Oise, Angers, musée des Beaux-Arts, Valence, musée des Beaux-Arts,1974-1975, n° 49, pl. LXXV (Jean Barbault) ;
Stéphane Loire, in cat. exp., Giovanni Paolo Panini 1691 - 1765, Paris, musée du Louvre, Piacenza, Museo Civico, 1993, p. 64 (comme Jean Barbault, localisation inconnue) ;
Dominique Jacquot, in cat. exp., Jean Barbault, 1718-1762, le théâtre de la vie italienne, Strasbourg, musée des Beaux-arts, 2010, p.129, cat. 58, repr. (comme Jean Barbault) ;
Giuseppe Pavanello, Alberto, Craievich, Daniele D’Anza, Giuseppe Bernardino Bison, Trieste, 2012, p. 246, no. 318, repr. (comme Bison, avec erreur de support).

Présenté en vente comme de Giuseppe Bison à Londres en 1972, ce tableau a depuis été attribué à Jean Barbault, notamment dans les expositions monographiques de 1974 / 1975 et 2010, et finalement restitué au premier dans la récente monographie sur Bison.
La confusion s’explique aisément : les deux artistes s’inspirent des vues de Rome gravées par Piranèse, notamment celle des ruines de cet important temple du Capitole, dite Avanzo del pronao del templio di Giove Tonante dont la base des colonnes et le podium n’ont été dégagés qu’en 1896.
Le carrosse à gauche et les personnages ne nous semblent pas pouvoir être comparés à la célèbre Mascarade des quatre parties du monde de Jean Barbault au musée des Beaux-Arts de Besançon, très rocaille d’esprit, ni à ses rares paysages de ruines (Madrid, musée Ceralbo). La lumière froide, les figures semblent proches au contraire de Bison, originaire du Frioul et formé à Venise. On retrouve des dames gracieuses en costumes d’époque, aux grandes robes, ces personnages en costumes vénitiens, l’éclat chromatique cristallin de l’air dans la suite de gouaches des Vedute de Rome (collection particulière).
Il s’agit d’une merveilleuse image de Rome à l’époque des Lumières.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue