• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • instagram
  • art

Georges HUGNET (1906-1974). Manuscrit autographe…

Lot 51
3 000 - 4 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Georges HUGNET (1906-1974). Manuscrit autographe…

Georges HUGNET (1906-1974). Manuscrit autographe signé, avec épreuves corrigées et maquettes, L’Esprit Dada dans la peinture, 1932-1934 ; 29 pages in-4 ou in-fol. autographes, et 23 pages in-4 d’épreuves ou maquettes.

Importante étude sur le Dadaïsme et la peinture.
Divisée en 4 parties, elle a été publiée dans les Cahiers d’Art de 1932 à 1936, dans 3 numéros : 7e année, n° 1-2, 1932 (I, II) ; 8e année, n° 8-10, 1932 (III) ; 11e année, n° 8-10, 1936 (IV).
I Zurich, New-York. Épreuves corrigées (9 ff in-4 imprimés au recto avec quelques corrections et indications pour l’imprimeur).
II. Berlin - Hanovre - Cologne. Manuscrit autographe ; 20 pages in-4 à l’encre sur papier violet avec quelques ratures et corrections.
III Cologne et Hanovre. Manuscrit autographe signé ; 22 pages petit in-fol. à l’encre avec ratures et corrections. – Maquette ; 7 pages grand in-4, avec collages des textes en épreuves et les reproductions légendées à l’encre et au crayon pour la mise en pages par Christian Zervos. – Épreuves corrigées ; 7 ff in-4 imprimés au recto avec quelques corrections autographes.
IV Dada à Paris. Manuscrit autographe signé ; 7 pages in-fol., avec ratures et corrections.
Hugnet raconte la naissance et l’avancée de Dada en Suisse, en Allemagne, puis en France, et son internationalisation. Il évoque toutes les étapes de l’évolution du mouvement, chaque publication (ouvrages, revues, manifestes), chaque événement (expositions, bals Dada, Salons), chaque provocation de Dada, etc. Il revient ainsi sur le rôle déterminant qu’ont joué pour le mouvement de nombreux artistes et intellectuels : Richard Huelsenbeck, Raoul Haussmann, George Grosz, Hans Arp, Tristan Tzara, Baader, Max Ernst (« Dadaman »), Marcel Duchamp, Francis Picabia, John Heartfield, André Breton, Johannes Baargeld, Salvador Dali, Kurt Schwitters, etc.
« Si Dada et ses manifestations prirent à Berlin une forme caractéristique bien différente de la révolte, du dégoût et de la subversivité poétiques de Zurich […], il ne faut point en rechercher longtemps les raisons profondes. La situation politique, l’effervescence révolutionnaire et les malheurs sociaux de Berlin, ceci ajouté à l’effondrement d’un impérialisme pourrissant […] placèrent immédiatement Dada sur un plan positif et réaliste. […] Précis, l’esprit dada y gagna de la violence et de l’intensité en même temps que son réalisme lui procurait une activité sociale strictement révolutionnaire. Révolte d’esprit sur un plan poétique et révolte politique sur un plan humain. Dada […] a toujours été humain dans sa révolte contre tout esclavage esthétique et moral. […] Ainsi Dada se mit spontanément au service du prolétariat et descendit dans la rue. Il se fit agressif, et, à la fois, réconfortant. Cette force […] passait et agissait. […] En 1919 les Dadaïstes de Zurich s’étaient divertis avec les faux communiqués adressés aux quotidiens. On avait annoncé un duel au pistolet entre Tzara et Arp, duel qu’on tenta d’empêcher. Dans les débuts on se targua de l’adhésion de Charlie Chaplin au mouvement. Les journaux crurent vraiment au congrès international Dada à Genève et envoyèrent des reporters. Dada mourut la même année à Berlin et à Cologne. Tous abandonnent son chevet et le transportent plus loin. Max Ernst en 1922 part pour Paris où il manifestera avec le mouvement de Littérature »… Etc.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue