• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • instagram
  • art

Pierre LOTI (1850-1923). Manuscrits autographes,…

Lot 71
4 000 - 5 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Pierre LOTI (1850-1923). Manuscrits autographes,…

Pierre LOTI (1850-1923). Manuscrits autographes, « Papiers de service et journal de bord du Redoutable », 1900-1902 ; 25 feuillets in-fol. (plus ff. blancs), en feuilles, sous chemise demi-maroquin vert, étui.

Manuscrits d’un grand intérêt sur la campagne de Chine.
Le Président Louis Barthou a publié des fragments de ce journal de bord dans la Revue de France (1er janvier 1932), précédés de ce très intéressant commentaire : « Voici une liasse, composée d’une série de trois pièces. L’une est relative à la tactique, aux signaux de jour, aux formations, aux trompes d’incendie, aux canons. Des petits dessins, des schémas, des chiffres. Ce sont des résumés, que l’officier de marine a écrits avec soin, comme un sage étudiant qui ne veut pas perdre les profits d’une lecture ou d’une leçon. L’autre série se compose de cinq grandes pages avec quatre chapitres de longueur inégale qui portent sur les États, et plus particulièrement sur les relations des consuls avec les autorités maritimes, sur les mers et fleuves, sur les bâtiments de guerre, sur les abordages. Il ne m’en coûte pas d’avouer que ces notes tirent moins leur intérêt d’elles-mêmes que de la personnalité de leur auteur. Leur sécheresse ne devient émouvante que parce qu’elles ont été écrites de la même main que Pêcheur d’Islande. Elles ont la netteté, la propreté, l’élégance de tous les manuscrits de Pierre Loti. Il s’appliquait à tout avec le même souci de travail et de conscience. Officier de marine ou romancier, qu’il rédigeât une note technique ou qu’il fit une description, il avait le scrupule de s’égaler à sa tâche. Il lui arrivait de remplir dans le même cahier ce double rôle. Ainsi fit-il pour ce journal de bord du Redoutable, qui est la troisième pièce de la liasse dont ma joie de collectionneur s’énorgueillit. Depuis le Courbet, où il avait achevé son service le 18 novembre 1891, Pierre Loti n’avait pas navigué. Il reprit la mer sur le Redoutable, à Cherbourg, le 2 août 1900. Le vice-amiral Pottier l’avait choisi comme son premier aide-de-camp dans l’expédition de la flotte internationale qui devait abattre en Chine la puissance des Boxers. Ce voyage nous a valu Les Derniers Jours de Pékin. Composé de notes envoyées par Pierre Loti au Figaro, ce livre était dédié au commandant en chef de l’escadre française en Extrême-Orient [...] Pierre Loti avait pris ses notes dans des conditions particulièrement difficiles qu’il invoquait, dans son épitre dédicatoire au vice-amiral Pottier, pour excuser l’apparent décousu. Il avait écrit “au jour le jour, pendant une pénible campagne, au milieu de l’agitation continuelle de la vie de bord”. Mais lui fallait-il les loisirs qui auraient été nécessaires à une composition ordonnée ? Saisies sur le vif, ses impressions n’en étaient que plus vivantes : elles font, par leur sincérité et par leur variété pittoresque, des Derniers Jours de Pékin, un beau livre, [...] écrit à la façon ordinaire de Pierre Loti : d’après les notes de son journal, personnel et privé. [...] Le journal de bord était autre chose, non officiel, mais plus technique. [...] Il va, pour cette expédition de Chine, du lundi 24 septembre 1900 au mardi 9 octobre, une période qui correspond à peu près exactement aux 28 premières pages des Derniers Jours de Pékin. D’ici, de là, quelques traits sont communs au journal de bord et au livre. Mais il y en a d’autres, les plus nombreux et les plus riches, dont le premier n’avait pas confié le secret au second. C’est du Loti, inédit, et qui est de la bonne manière du plus grand écrivain, avec les facultés de vision et d’expression que seul peut-être il a possédées à un tel degré ».
Ce dossier est ainsi composé :
Journal de bord, commencé « À bord du Redoutable, Lundi 24 Septbre » [1900] et tenu jusqu’au Mardi 9 octobre (10 ff.). Relation très détaillée des préparatifs de la flotte à Takou et du débarquement des Européens à Shan-Haï-Kouan. Au verso, brouillon de lettre au Consul général pour aller visiter avec la flotte les ports de Chine, en commençant par Foutcheou.
Tactique. Notes sur les Signaux de jour, avec petits croquis ; Instructions générales ; Pavillons isolés ; Canons ; Epuisement-Incendie... (6 ff.).
Notes sur les États, les Agents diplomatiques ; Mers et fleuves ; Navires : I. Bâtiments de guerre, II. Bâtiments de commerce ; Abordages... (4 ff.).
Machines du Formidable, notes techniques avec croquis (2 ff.).
Soutes, plan annoté du Redoutable (1 f.).
Avancement. 1 f. avec des propositions d’avancement, signé « Le cap. de frégate 1er aide de camp J. Viaud ».
Anciennes collections Louis Barthou (II, 1076), Gérard de Berny (I, 143), puis Daniel Sickles (IV, 1245).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue