• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • instagram
  • art

Henri MATISSE LAS, Vence Avril 1944, à Henry…

Lot 48
1 200 - 1 500 €
Résultats avec frais
Résultat: 1 625 €

Henri MATISSE LAS, Vence Avril 1944, à Henry…

Henri MATISSE LAS, Vence Avril 1944, à Henry de Montherlant ; 5 pages et demie oblong in-8
Belle lettre relative à sa participation à l’œuvre de la Croix Rouge suisse à laquelle Montherlant s’intéressait très activement, et exprimant sa grande satisfaction de leur édition de Pasiphaé Chant de Minos (Martin Fabiani, 1944)
Sa lettre l’a profondément touché, et rapproché de lui : Matisse voudrait, lui aussi, faire un don à la Croix Rouge de Suisse pour les enfants français « Je voudrais donner 1 ex de Pasiphaé ainsi que 5 exp de Thèmes & Variations Dites-moi par quel moyen je pourrais arriver à ce que mes livres soient à Genève et vendus au mieux » Il a demandé à Cortot de s’en occuper
« Votre lettre m’a peiné, car je vous ai vu à Paris un peu traqué Je ne sais comme je m’y comporterais, mais ici, à 7 km à vol d’oiseau de la mer, je ne m’affole pas et j’accepte les risques avec philosophie, il est vrai que nous n’avons pas le même âge et que vous avez pas supporté les mêmes épreuves sentimentales, que vous n’avez pas été labouré du cœur comme je l’ai été À peine j’ose espérer vous rasséréner en vous certifiant que notre Pasiphaé est parfaite J’ai le 1er exempl sous les yeux Je ne puis pas croire qu’il vous laisserait indifférent C’est chose faite Il en restera toujours un certain nombre quoi qu’il arrive et j’espère le faire arriver en Suisse avec vos renseignements Je viens de signer les justifications de vos 20 exemplaires de I à XX Ça fait une œuvre importante qui m’a coûté 9 mois de travail exclusif comme à une faible femme Je suis presque certain que vous serez content »
Il évoque la préparation d’une manifestation de charité qu’il organise : « Cortot et ses amis feraient la partie musicale », et il y aura le groupe la Pléiade-Gallimard « Je suis obligé de laisser faire pour ne pas compliquer » La lettre de Montherlant l’a beaucoup touché « Regagnez votre équilibre, haut les cœurs dois-je vous dire ? Vous pourrez voir à la Gallerie Fabiani dans une semaine une toile, ainsi que celle de Bonnard Je vais faire imprimer des programmes de luxe à un nombre limité (pour flatter la manie des amateurs mais je compte bien leur faire payer) avec une lithogr de Bonnard, et une de moi sur chacune des moitiés du nombre de programmes, de façon à obliger les enragés amateurs-snobs à acheter les deux Je ne sais pas encore la salle qui aura ce concert Réjouissez-vous cher ami, votre livre ne peut être mieux, dans son caractère, je pense avoir fait un chef-d’œuvre »… Il ajoute en post-scriptum : « Je reste ici jusqu’au bout ! J’y suis seul, heureusement, quand je vois ou j’entends les Parisiens, tellement désemparés »…
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue