• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • instagram
  • art

Giorgio VASARI (Arezzo 1511 - Florence 1574)…

Lot 3
50 000 - 60 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 39 184 €

Giorgio VASARI (Arezzo 1511 - Florence 1574)…

Giorgio VASARI (Arezzo 1511 - Florence 1574)
Bacchanale
Plume et encre brune et crayon noir
28 x 28 cm

Bibliographie :
C. Davis, Per l’attività romana del Vasari nel 1553 : Incisioni degli affreschi di Villa Altoviti e la Fontanalia di Villa Giulia, Mitteilungen des Kunsthistorischen Institutes in Florenz, 23, 1979, p. 215-216, fig. 18
C. Davis dans cat. exp. Arezzo, 1981, Giorgio Vasari : Principi, letterati e artisti nelle carte di Giorgio Vasari. Pittura vasariana da 1532 al 1554, Casa Vasari and Sottochiesa di San Francesco, p. 126-127, cat. 24f
V. Markova, Un Baccanale ritrovato di Giorgio Vasari, proveniente dalla Galleria Gerini Kunst des Cinquescento in der Toskana (Italienische Forschungen, ed. Kunsthistorisches Institut in Florenz, Dritte Folge, vol. XVIII), Munich, 1992, p. 237-241, fig. 5
F. Härb, Giorgio Vasari. Die Zeichnungen, thèse de doctorat, non publiée, Université de Vienne, 1994, n°252
F. Härb, The drawings of Giorgio Vasari (1511-1574), Rome, Bozzi, 2015, p. 341, n°187.

Exposition :
Poughkeepsie, The Katalan Collection of Italian Drawings, 1995, n°11, repr.

Provenance :
Vente anonyme, Paris, Hôtel Drouot, 31 mars 1993, lot 67
Vente anonyme, Paris, Hôtel Drouot 27 mai 1994, lot 36
Ancienne collection Jack Katalan, New York
Chez M. Brady, New York, 22 janvier - 14 février 2008, n°3, repr.

Vasari, dessinateur, peintre, architecte et écrivain se forme à Florence puis à Rome, où il découvre l’Antiquité et les grandes créations de Michel-Ange et Raphaël. Il rentre en 1555 au service de Cosme de Médicis et se retrouve au centre de la production florentine qu’il domine par l’extrême diversité de ses talents. La première édition Des vies des plus excellents peintres, sculpteurs et architectes, qui paraît en 1550 est le fondement de toute l’historiographie de l’Art de la Renaissance.
Vasari travaille entre 1550 et 1555 pour le pape Jules III. En 1553, le pape lui commande la décoration de la Villa Giulia. Dans une lettre de juin 1553 à son ami Bernardetto Minerbetti, Vasari mentionne travailler sur des cartons pour cette villa. Le décor aurait été composé de trois fresques, Fontanalia, Cerealia et Baccanalia, aujourd’hui détruites. Selon Annnibal Caro, la bacchanale représentait Bacchus ivre accompagné de Bacchantes, de satyres, avec Silène et Priape, tous couronnés de lierres, de grappes de raisins et de figues, habillés de peaux de chèvres et tenant des coupes de vins, certains tenant des thyrses enroulés de lierre, tous ensemble dansant et titubant. Notre feuille correspond assez bien à ce descriptif, en dehors de Priape, qui semble remplacé par un jeune homme tenant une grappe de raisins. Selon Charles Davis et Florian Härb, notre dessin dû être exécuté lorsque Vasari travaillait à l’ébauche de cette fresque.
On connaît aussi un tableau plus tardif de Vasari (vers 1558) de même sujet, aujourd’hui conservé au Radicev Museum of Fine Art, Saratov (voir F. Harb 187/3)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue