L'ICONIQUE "VIOLON D'INGRES" DE MAN RAY


A l’occasion de la prochaine vente de photographies, organisée à l’hôtel des ventes Favart les 23 et 24 juin 2021 avec l’expert Antoine Romand, la maison Ader mettra aux enchères une rare épreuve du « Violon d’Ingres » de Man Ray, signée par l’artiste, avec une estimation de 30.000 à 40.000 euros.


« En 1924, trois ans après son arrivée à Paris, Man Ray réalise Le violon d’Ingres, l’une des épreuves les plus iconiques de l’histoire du médium, certainement aussi exemplaire de ce que pouvait être le surréalisme en photographie. Accueilli par Marcel Duchamp, auquel il s’était lié à New York, Man Ray rencontre dans la capitale française André Breton, Paul Éluard, Louis Aragon et prend part aux activités du groupe surréaliste. Au moment de la prise de vue, l’artiste américain vit avec sa maitresse et muse Alice Prin, plus connue sous le pseudonyme Kiki de Montparnasse, qui pose à plusieurs reprises pour lui. Il l’a photographie ici de dos, coiffée d’un turban (écho à la fois à l’histoire de la peinture et à la langue française que Man Ray apprenait), son buste augmenté au tirage de deux ouïes, introduisant par un usage polysémique de l’image, cher à ses camarades surréalistes, une manière nouvelle d’appréhender la pratique photographique. Rare à ces dimensions, cette épreuve fait partie des quelques-unes signées par l’artiste à l’encre dans le carreau blanc de la couverture en bas à droite. »  Antoine Romand, expert en photographie

Man Ray (Emmanuel Radnitsky, dit) (1890-1976) Le violon d’Ingres, 1924. Épreuve argentique (c. 1970), signée et datée « Man Ray 1924 » à l’encre en bas à droite, annotée « E. A. » à l’encre en bas à gauche. 39,7 x 29,7 cm. Estimation de 30.000 à 40.000 euros
 

LOT n°274

Man Ray (Emmanuel Radnitsky, dit) (1890-1976) Le violon d’Ingres, 1924. Épreuve argentique (c. 1970), signée et datée « Man Ray 1924 » à l’encre en bas à droite, annotée « E. A. » à l’encre en bas à gauche.…

 
 Fiche détaillée