Germaine Necker, baronne de staël (1766-1817)

Lot 409
Got to lot
Estimation :
3000 - 3500 EUR
Germaine Necker, baronne de staël (1766-1817)
2 Lettres autographes, Stockholm 9 et 20 mai 1813, [au comte Wolf von Baudissin]; 4 et 3 pages et demie in-8.Belles lettres d'exil en Suède, avant son départ pour l'Angleterre. [Le jeune comte Wolf Heinrich von Baudissin (1789-1878), diplomate, écrivain et traducteur allemand, est alors secrétaire de légation du Danemark à Stockholm.]9 mai. Elle gronde son correspondant de la négliger depuis son départ: «J'en ai conclu que vous vous étiez consolé plus facilement que moi ce qui peut être est naturel à vôtre age. Pour moi j'ai un genre de sensibilité qui réunit les peines de la jeunesse et de l'age mur. - Mon fils ainé n'est point encor près de moi je le sais à l'isle de Rugen mais depuis j'ignore où il a rejoint le prince royal [Bernadotte] et je suis ici tristement captive. - Stockholm est une espèce de ruine depuis le départ du prince les jours y sont longs mais si pales que le soleil a l'air de ne pas se coucher par paresse. Le c[om]te Neipperg est toujours mon seul soutien mais la campagne d'Autriche et puis celle d'Angleterre sont l'objet de nos désirs à tous les deux. [Auguste] Schlegel est parti ce qui m'a fait bien plus de peine qu'à lui. Il alloit vers le mouvement et moi je le perdis en lui. [...] Il me semble que le prince royal ne se presse guères de partir il attend je crois que le débat avec vous soit terminé ou décidé - il ne se pourroit pas que vous fissiez le voyage de Londres ? Je vous prie de bien répéter que je ne suis pour rien dans l'ouvrage de Schlegel [Sur le système continental et sur ses rapports avec la Suède]. S'il y avoit une manière de faire mettre dans la gazette qu'il est de lui il en seroit bien aise et moi aussi, non que je ne fasse le plus grand cas de son ouvrage mais je ne voudrois pas être haïe dans un pays qui est le vôtre»... Elle n'a pas voulu déplaire au Prince en allant s'établir à Helsingbor. Sa fille et M. de Rocca se rappellent à son souvenir, et «les autres amis parlent de vous avec estime et regret». Elle lui apprend qu
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue