Germaine Necker, baronne de staël (1766-1817)

Lot 411
Got to lot
Estimation :
2000 - 2500 EUR
Germaine Necker, baronne de staël (1766-1817)
2 Lettres autographes (la 2e signée «N. St.»), Londres août-octobre 1813, [au comte Wolf von Baudissin]; 1 page et demie in-8 avec adresse «Mr de Baud.», et 3 pages in-8.Émouvantes lettres sur le décès de son fils Albert de Staël; entré dans l'armée suédoise, il fut tué en duel le 12 juillet 1813.12 août. «Je veux que vous sachiez que vos amis vous aiment plus que jamais. Vous les retrouverez tels que vous les avez laissés, avec cette différence que vous avez acquis des droits sur leur ame qui ne s'effaceront pas. Savez-vous notre affreux malheur ? Vous nous avez plaint. Je suis accablée et je ne puis écrire qu'à vous - ma fille veut que je lui parle de vous, elle dit que le pays où nous sommes lui plait bien moins, que ne lui plaisait l'Allemagne et s'il y en a une où l'on puisse aller, c'est là que nous nous reverrons. Dès que nous pourrons vous y voir, que vous et nous nous pourrons y aller vous nous retrouverez et vous serez le motif le plus doux de notre voyage»...Londres - chez le comte Munster 10 octobre. Elle vient seulement de recevoir sa lettre du 5 juillet: elle a pensé sans cesse à lui et a «admiré votre conduite [...] enfin vous avez été l'objet constant de nos sollicitudes je dis nos car Albertine est toute enthousiaste de votre généreux sacrifice. Ce pays ci ne lui plait pas et toujours elle regrette nos sociétés de la table ronde. Il est vrai que nous avons été bien à plaindre ici, et j'ose être sure que votre coeur s'est associé à notre malheur. Vous aimiez ce pauvre Albert vous saviez combien il avoit de qualités aimables à travers sa mauvaise tête, et quelle affreuse perte dans le moment où tous ses souhaits étoient comblés». Elle s'inquiète de la santé du père de son correspondant, de ses projets de voyages, et elle aimerait qu'il vienne les voir: «dans ce tems je ne me croirois pas sans fils»...
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue