Marie-Isabelle (1789-1848) Reine de Naples... - Lot 427 - Ader

Lot 427
Got to lot
Estimation :
1500 - 1800 EUR
Result without fees
Result : 2 000EUR
Marie-Isabelle (1789-1848) Reine de Naples... - Lot 427 - Ader
Marie-Isabelle (1789-1848) Reine de Naples et des Deux-Siciles; Infante d'Espagne, fille de Charles IV, elle est la seconde femme (1802) de François Ier, Roi des Deux-Siciles (1777-1830), à qui elle donna douze enfants.7 lettres autographes signées «Marie Isabelle», 1815-1821, à sa cousine Madame Adélaïde d'Orléans; 21 pages in-4 (salissures à quelques lettres).Très intéressante correspondance sur la situation politique du royaume de Naples, évoquant le retour de Napoléon, la chute de l'Empire, et le mariage de sa belle-fille Marie-Caroline avec le duc de Berry.Bocca di Falco 15 mai 1815. Peinée de la savoir en France, elle fut consolée en apprenant de la chère Amélie l'arrivée à Londres de Son Altesse Sérénissime avec son frère [Louis-Philippe], et elle espère qu'elle reçoit souvent des lettres de sa mère et sa tante. «Dieu ! Quelle revolution; dans un moment, et quand on s'y attendoit le moins. Mais j'espère dans la Providence Divine, que ce sera la fin de ce Monstre, et par consequance la fin de nos malheurs; la pauvre Europe a bien besoin de repos; [...] on dit Murat à Gaete, et sa femme aussi; et les Autrichiens à Rome. Le Roi ici est au moment de partir pour Messine avec ses troupes»... 6 juillet. Elle raconte la joyeuse rentrée du Roi à Naples, après son débarquement à Portici: «moi j'espere tout de Dieu; et beaucoup des Puissances Alliées»... Elle raconte une promenade en famille à Segesta... Palerme 16 juillet. Elle remercie sa cousine de la part qu'elle prend à «la prise du Royaume de Naples»... 24 juillet. Voeux après la succession d'heureux événements... 23 février 1816. Heureuse d'un petit voyage en Sicile, «ma satisfaction seroit à son comble si je pourrois l'allonger beaucoup beaucoup, à l'occasion du mariage de ma chère Caroline, qui jouira du bonheur d'être auprès de vous; en vous souhaitant que vous soyéz de retour dans votre chère Patrie»... 24 janvier 1820. Elle se réjouit d'apprendre la délivrance de la chère Amélie du petit duc de Penthièvre (C
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue