Adélaïde, princesse d'ORLÉANS (1777-1847)... - Lot 445 - Ader

Lot 445
Got to lot
Estimation :
400 - 500 EUR
Adélaïde, princesse d'ORLÉANS (1777-1847)... - Lot 445 - Ader
Adélaïde, princesse d'ORLÉANS (1777-1847) «Madame Adélaïde», soeur de Louis-Philippe.Pièce autographe, Copie de la lettre de mon frère à la Reine, [17 décembre 1810]; 11 pages in-4.Copie d'une lettre de son frère Louis-Philippe à sa belle-mère Marie-Caroline, Reine des Deux-Siciles, où il se défend contre des accusations concernant des lettres de change lors de son séjour à la Havane avec ses frères (printemps 1798-automne 1799).Indigné, il croit néanmoins M. de Bressac un honnête homme trompé, et il se remémore avec complaisance avoir ramené à lui jadis cet homme «qui se piquoit d'être l'ennemi du Duc d'Orléans». Cependant si M. de Bressac est déterminé à être son ennemi, «il peut être sur que le Duc d'Orléans se défendra contre lui, unguibus et rostro»... Il n'est pas nécessaire de «pénétrer le motif qui détermine à avancer un fait faux pour que je le qualifie de faux [...] et ce sera à Mr de Bressac à examiner ensuite s'il a parlé preuve en main», car contrairement à ce que celui-ci affirme, les lettres de change qu'il a tirées de la Havane ont été protestées. En témoignent deux lettres de sa mère, et son propre récit, où il expose comment il vécut avec ses frères en Amérique: ses emprunts, l'argent apporté par ses cadets, le crédit ouvert après la restitution de ses biens à leur mère, la cessation de crédit après la reprise de ces biens par le Directoire et la déportation de leur mère en Espagne... Ayant descendu l'Ohio et le Mississipi jusqu'à la Nouvelle-Orléans, les trois jeunes gens rencontrèrent M. de Marigny, un créole dont le grand-père fut placé dans la colonie par le Régent, et qui, attendri, leur prêta mille piastres, mais arrivés à la Havane, le gouverneur leur refusa le passage en Espagne en attendant de connaître les intentions du Roi; ils eurent recours alors à un usurier qui leur avança de l'argent sur des lettres de change payables par leur mère... Suit une foule de détails sur les personnes mêlées à cet emprunt, le capital et les intérêts, le pr
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue