Nathalia Sergeivna GONTChAROVA (Nagaïevo, 1881 - Paris, 1962)

Lot 11
Go to lot
Estimation :
2000 - 2500 EUR
Result without fees
Result : 3 000EUR
Nathalia Sergeivna GONTChAROVA (Nagaïevo, 1881 - Paris, 1962)
Pégase Crayon conté signé du monogramme en bas à gauche. 29 x 20 cm Provenance : Collection particulière. En 1901, à Moscou, elle étudie la sculpture chez F. Volnoukhine et Paul Troubetzkoy, et la peinture chez Constantin Korovine. Elle abandonne la sculpture en 1904 et se consacre à la peinture après sa rencontre avec Michel Larionov qui sera le compagnon de toute sa vie. Après un passage de l'impressionnisme au cubisme, son néoprimitivisme est, à partir de 1907, influencé par l'icône, l'imagerie populaire russe, les chromos, l'enseigne artisanale. Les thèmes chrétiens et, plus généralement, religieux ou d'inspiration paysanne dominent alors son oeuvre. Elle participe en 1906 à l'exposition d'Art Russe organisée au Salon d'Automne, à Paris, par Serge Diaghilev. En 1910, elle participe avec Larionov à la première exposition moscovite du Valet de Carreau. Dès 1911, elle participe au mouvement futuriste (livre-objet) 1912- 1915, puis à la création du rayonnisme en 1912-1913, mouvement non-figuratif. En 1912, elle expose au Cavalier Bleu à Munich et en 1913 à la Galerie Der Sturm à Berlin. Cette même année 1913, une grande rétrospective lui est consacrée à Moscou, dont le catalogue s'élève à près de 700 numéros, puis, en 1914, une exposition personnelle, au bureau artistique de Mme Dobytchina à Saint-Pétersbourg ; elle y montre ses derniers travaux rayonnistes. C'est aussi en 1914 qu'elle produit la série des lithographies intitulée Images mystiques de la guerre. En 1914, elle fait les décors du Coq d'or de Rimski-Korsakov pour les Ballets Russes et expose avec Larionov à la Galerie Paul Guillaume (préface du catalogue Apollinaire). Elle devient alors membre de l'association Mir Iskousstva. En juin 1915, elle quitte définitivement la Russie et réside pendant deux ans en Suisse. En 1917, elle accompagne la troupe de Diaghilev en tounée en Espagne, et en Italie, et s'installe avec Larionov à Paris en 1918. Elle obtient la nationalité française en 1939. Dans les années 19
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue