George SAND. L.A.S., Paris 22 avril 1848,... - Lot 277 - Ader

Lot 277
Go to lot
Estimation :
1800 - 2000 EUR
George SAND. L.A.S., Paris 22 avril 1848,... - Lot 277 - Ader
George SAND. L.A.S., Paris 22 avril 1848, [à son amie Eliza Ashurst] ; 4 pages in-8 à son petit chiffre gothique (un peu salie à la dernière page). Très belle lettre inédite sur la révolution de 1848 et son journal La Cause du Peuple. [La femme de lettres anglaise Eliza Ashurst (1813-1850) était une amie de Giuseppe Mazzini ; elle traduisit en anglais plusieurs œuvres de George Sand.] Elle envoie son journal à son « amie et sœur », qu’elle remercie de ses « témoignages d’amitié » et « des nouvelles de notre héros italien » [Mazzini]. Quant à La Cause du Peuple : « La crise politique et financière est arrivée à ce point ici, que ma situation personnelle est devenue très pauvre. Cela m’est absolument égal quant à moi, et je n’entends pas, en faisant la Cause du peuple, y trouver le moindre moyen d’existence. Je regrette seulement de n’avoir pas quelques milliers de francs pour la lancer dans le public. Un ami m’a avancé 3000ff qui me servent à faire les frais. 1000ff de plus me serviraient à faire les annonces ou à user de quelque autre moyen plus populaire de publicité, et Mazzini m’a dit que vous me les offriez. Mais, avant de les accepter, je veux vous dire la situation de l’affaire. Ce journal ne peut plaire à la bourgeoisie ennemie de la république, et n’aura aucun succès, aucun produit de ce côté-là. Avant qu’il aille au peuple, qui est plongé dans la misère, il faut se résigner à servir le journal à peu près gratis pendant trois mois. Au bout de ce tems, si les clubs s’abonnent l’affaire pourra marcher d’elle-même, faire encore ses frais, ou arriver à des profits. Mais il m’est impossible de prévoir si la situation matérielle de la France me permettra de continuer cette publication, et si les petits sacrifices de mes amis ne seront pas perdus. Je n’ai pas besoin de vous dire que ma volonté est de les rembourser, mais je ne peux pas garantir que cela me sera possible avant un certain tems, car nul de nous en France, parmi ceux qui ont cru de leur
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue