[NÉORAMA] ALAUX (Jean-Pierre). L.A.S., 14... - Lot 156 - Ader

Lot 156
Go to lot
Estimation :
300 - 400 EUR
Result with fees
Result : 448EUR
[NÉORAMA] ALAUX (Jean-Pierre). L.A.S., 14... - Lot 156 - Ader
[NÉORAMA] ALAUX (Jean-Pierre).
L.A.S., 14 mai 1830, au directeur de la Revue Encyclopédique, 1 page in-4.

Jean-Pierre Alaux (1783-1858) était un peintre français, propriétaire du Panorama Dramatique dont il avait fait lui-même les décors ; mais il fut l’inventeur à la fin des années 1820 du Néorama, ancêtre du diorama et du panorama. Il s’agissait d’un ensemble circulaire présentant l’intérieur de Saint-Pierre de Rome et l’Abbaye de Westminster à Londres. Les toiles mesuraient 54 et 66 mètres de long pour une hauteur de 16 et 18 mètres. Présentées une première fois entre 1827 et 1830, elles ne furent retrouvées que bien longtemps après par André Malraux dans les réserves du Louvre. Elles furent exposées au Grand Palais en 1989 et elles sont considérées comme les plus grandes toiles existant au monde.
Cette lettre d’Alaux concerne le panorama intérieur de l’abbaye de Westminster : « Vous avez déjà eu la complaisance d’annoncer à l’article Paris de votre journal, que le panorama intérieur de l’abbaye de Westminster, nouveau tableau auquel je travaille depuis longtemps, serait incessamment livré au public. Je vous serai infiniment obligé d’insérer le plutôt possible, la note ci-jointe & par laquelle je fais connoitre le jour définitif de l’ouverture fixée à Mardi prochain 18 mai. »
On joint une L.A.S. de Jean-Baptiste Lynch, maire Bordeaux, comte d’Empire et pair de France, Paris 10 avril 1818, au comte de l’Escarene, « chef de division des arts et des sciences, secrétaire général au ministère de l’intérieur », 1 page in-4. Il recommande M. Alaux, porteur de la lettre, afin de recevoir les conseils du comte pour son nouveau projet de spectacle : « Je prend Beaucoup d’intérêt à M. Alaux porteur de la présente, peintre très adonné à la perfection de l’art. Il a conçu le projet d’un petit spectacle d’un genre nouveau qui me semble devoir y contribuer, mon dessein est d’en parler au Ministre, Mais auparavant j’ai désiré que M. Alaux vous fit part de son pro
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue