Le Corbusier, Viera da Silva et Poliakoff au programme d’une vente d’art d’après-guerre


Les plus grands noms de l’art d’après-guerre et contemporain, du Corbusier à Zao Wou-ki en passant par Poliakoff, Lanskoy et Bernar Venet, seront représentés dans la prochaine vente dédiée, organisée par la maison Ader vendredi 4 juin 2021 à Paris, Drouot. Maîtres David Nordmann et Xavier Dominique mettront notamment à l’honneur les artistes de la Seconde école de Paris et les peintres du Moyen-Orient.


Hommage à la Seconde école de Paris
Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, Paris apparaît comme le centre névralgique de la création artistique. Les plus grands artistes de l’époque se retrouvent au sein de la capitale pour échanger et créer ensemble. Maîtres David Nordmann et Xavier Dominique rendront hommage aux grands noms de la Seconde école de Paris, à l’image de Zao Wou-ki, Poliakoff et Maria Helena Vieira da Silva. Le peintre russe André Lanskoy (1902-1976) sera également mis à l’honneur avec une huile sur toile de 1958 intitulée « Pressentiment de la récolte » estimée entre 30.000 et 40.000 euros.


Gouaches du Corbusier et de Bernar Venet
Une œuvre sur papier du Corbusier (1887-1965) estimée de 80.000 à 120.000 euros sera également présentée à la vente. Cette gouache, collage et encre de Chine de 1960 intitulée « Chez soi ou Le Soir » porte une dédicace de l’artiste : « Pour Georges Présenté et madame - Amitiés - Le Corbusier - 22/12/60 ». « Georges Présenté est un ingénieur qui a travaillé avec Le Corbusier du début des années 1950 jusqu’à la mort de l’architecte en 1965, notamment sur ses projets d’unités d’habitation ainsi que sur de grands projets en Irak. Au cours de leur collaboration professionnelle, ce-dernier a acheté plusieurs œuvres directement à l’artiste », expliquent les commissaires-priseurs.



Charles-Édouard Jeanneret dit Le Corbusier (1887-1965) "Chez soi ou Le Soir", 1960 Gouache, collage et encre de chine.  Estimation : de 80.000 à 120.000 euros


L’artiste Bernar Venet (né en 1941) figure également au programme de la vente avec une gouache de 1989 estimée de 50.000 à 80.000, qui offre un regard différent sur ses célèbres sculptures en acier. Après avoir vécu près de 40 ans aux États-Unis, « le plus américain des artistes français est aujourd’hui installé dans le Sud de la France où se trouve d’ailleurs la Venet Foundation, située dans le Var », rappelle Xavier Dominique.



Bernar VENET (né en 1941) Undertermined line, 1989 Gouache. Estimation : de 50.000 à 80.000 euros


Les artistes du Moyen-Orient à l’honneur
Spécialisée dans les arts du Moyen-Orient depuis plus d’une décennie, la maison Ader présentera un ensemble important d’œuvres dédiées et mettra notamment à l’honneur l’un des plus grands artistes de l'art algérien d'après-guerre, M’Hamed Issiakhem (1928-1985). « De la perte d’un bras et de trois membres de sa famille suite à l’explosion d’une grenade aux exactions vécues lors de la guerre d’Algérie, le génie de M’Hamed Issiakhem (1928-1985) est né dans la douleur », racontent David Nordmann et Xavier Dominique. Réalisée un an avant sa mort, en 1984, une huile sur toile de l’artiste intitulée « L'Impasse » sera notamment proposée à la vente avec une estimation de 25.000 à 30.000 euros. Peintre d’origine iranienne, Charles Hossein Zenderoudi (né en 1937) mêle l’art de la calligraphie à la peinture. L’une de ses encres sur toile datant de 1970 sera présentée à la vente avec une estimation de 50.000 à 80.000 euros.



M'hamed ISSIAKHEM [algérien] (1928-1985) L'Impasse, 1984 Huile sur toile. Estimation : de 25.000 à 30.000 euros


 

ART D’APRÈS-GUERRE & CONTEMPORAIN

vendredi 04 juin 2021 14:00

Salles 5 & 6 - Drouot, 9, rue Drouot 75009 Paris

 Lots   Infos   Drouot Live