COUP DE THÉÂTRE : LA COLLECTION CRÉPINEAU AUX ENCHÈRES


Du 27 septembre au 11 octobre 2021 se succèderont quatre ventes orchestrées par la Maison ADER qui dispersera aux enchères la collection de Jacques Crépineau.

Maître David Nordmann et Maître Xavier Dominique, avec la collaboration des experts Alain WEILL, Eric BUSSER, Thierry BODIN, Cyrille FROISSART, Emmanuel EYRAUD, Pierre-François DAYOT, Hélène BONAFOUS-MURAT et Antoine ROMAND, lèveront le rideau sur une collection composée de tableaux, dessins,porcelaines, autographes, mais également de livres amassés avec passion par celui qui fut pendant près de 40 ans le Directeur du théâtre de la Michodière à Paris.

LE THÉÂTRE D'UNE VIE

Grand historien du spectacle, Jacques Crépineau (1932-2016) a eu très tôt la passion du théâtre.


« Un dimanche, plein de soleil, de mai 1949,
J’allais frapper, le coeur battant, à la porte
de la loge d’Yvonne Printemps.
A la question rituelle
« Voulez-vous être comedien? »
Je répondis « non »
Dès cet instant,
je devins pour Yvonne Printemps,
une bête curieuse, pis un inconscient.
Quelqu’un qui voulait faire du théâtre
sans être comédien,
sans vouloir être sur les planches »
Grand historien du spectacle, Jacques Crépineau
(1932-2016) a eu très tôt la passion du théâtre.
JACQUES CRÉPINEAU

Dès 1953, il collabore à de nombreux journeaux (Cinémonde, Paris Théâtre, Spectacle du Monde, Combat, Music-Hall, Discographie Française, Le Quotidien de Paris, France Soir) avant d’être rédacteur en chef de L’Illustre Théâtre et Théâtre de France, et critique dramatique à Dimanche Matin et Jours de Paris. Il devient secrétaire Général de Théâtres de 1958 à 1977 (Madeleine, Ambassadeurs, Palais-Royal, Variétés, Saint-Georges, Sarah Bernhardt, Théâtre des Nations, Châtelet, Mogador, Folies Bergère, Casino de Paris) puis directeur du Théâtre de la Michodière qu’il rachète en 1981.Il anime, crée et co-produit également plusieurs émissions de radio dont les « Cinglés du Music-Hall » avec Jean-Christophe Averty... Le monde du spectacle n’avait aucun secret pour lui!

QUAND L'HISTOIRE DU THÉÂTRE SE RACONTE DEPUIS LES COULISSES

Si Jacques Crépineau a pris part à l’histoire du Sixième Art, il l’a aussi contemplée à travers sa collection d’arts graphiques et décoratifs, soit près de 230 lots qui composeront la première partie de la vente. Décors de théâtre anciens en bois peint, nombreux sujets en porcelaine de la Comedia dell’Arte auxquels s’ajoute un ensemble de céramiques Art Déco, monteront sur la scène des enchères dans ce premier
acte. La vacation se poursuivra avec un hommage à Venise, lieu de naissance du premier théâtre public d’opéra,avec la mise à l’encan de pochoirs, gouaches et aquarelles sur le thème de la Sérénissime, ainsi qu’une magistrale huile sur panneau signée de Jean-Gabriel DOMERGUE.




Lot 69 
Jean-Gabriel DOMERGUE (1889-1962) Venise, Sérénade en gondole.
Huile sur panneau au fond or. Monogrammée en bas à droite.
75x100 cm à vue Encadrée.
Estimation : 2.000 à 3.000 euros


UNE VIE ENTRE THÉÂTRE ET MUSIC-HALL

Esthète mais aussi historien, c’est la mémoire du théâtre français qui est retracée par Jacques Crépineau dans sa collection avec une section consacrée à Jacques Offenbach, créateur de l’opéra-bouffe français. On trouvera notamment dans la vente une série de maquettes de costumes finement exécutées pour les pièces de ce compositeur prolifique, qui dialogueront avec celles de Georges Barbier, Léonor Fini, Pol Rab, Marco Monterdo, Tchelitchew, Wakhevitch, Zinoviev...exécutées pour le Théâtre et le Music-hall.

    

Lot 171 
Paul RAB (1898-1933), Maquettes de costumes pour Phi-Phi, 1918
14 aquarelles et réhauts argentés et dorés sur trait de crayon noir. Signées, titrées et numérotées en pied. (Plis et déchirures).
32x24,5 cm chaque
Estimation : 1.500 à 2.000 euros


LA BIBLIOTHÈQUE DE JACQUES CRÉPINEAU SOUS LES FEUX DE LA RAMPE

La bibliothèque Crépineau tiendra un des rôles principaux dans la vente de la collection de cet érudit. En effet, plus de 1000 ouvrages consacrés au spectacle la composent, datés de l’époque Romantique jusqu’en 1950 et seront proposés par la maison Ader lors de la deuxième session de cette vente qui se tiendra les 7 et 8 octobre 2021.



Sacha Guitry – « Désiré » Comédie inédite en trois actes.
Précieux exemplaire d'épreuves de cette comédie de Sacha Guitry, représentée pour la première fois le 27 avril 1927 au théâtre Édouard VII.
Exemplaire enrichi d’une photo originale en tirage argentique de l’époque, représentant une scène de la pièce avec Yvonne Printemps, Sacha Guitry et Pauline Carton.
Estimation : 2.000 à 3.000 euros




DANS L'INTIMITÉ DE JACQUES CRÉPINEAU

La collection est d’autant plus intéressante que ce grand amoureux du spectacle avait pris soin d’enrichir ses exemplaires. En effet, à l’intérieur de ces ouvrages, le collectionneur a glissé, collé, et intégré en interligne de nombreux documents en rapport avec les différentes pièces ou avec leurs auteurs. Autant de lettres, de cartes postales, de dessins et autres manuscrits collectés personnellement qui viennent enrichir la collection en lui conférant une dimension unique et intime.


UNE EXEMPLAIRE UNIQUE DE SACHA GUITRY 

La section consacrée à Sacha Guitry, légendaire homme de théâtre, auteur prolifique, que Jacques Crépineau admirait et connaissait personnellement, forme une importante partie de cette collection, tant graphique que bibliographique. Expert en livres anciens et
modernes, Éric Busser nous livre un de ses coups de coeur parmi les centaines de lots mis aux enchères : ce précieux exemplaire de Sacha Guitry.


LES ILLUSTRÉS MODERNES SUR LE DEVANT DE LA SCÈNE : PICASSO ET POIRET EN TÊTE D'AFFICHE

Littérature, publicités Art Déco et revues, dont la collection de la Gazette du Bon Ton ou encore un exemplaire de 25 costumes pour le théâtre de Georges Barbier provenant de la bibliothèque du célèbre comédien Louis Jouvet : on surveillera dans ces vacations la section consacrée aux illustrés modernes de 1860 à 1950. Autre tête d’affiche de la vente : 32 reproductions des maquettes en couleurs d’après les originaux des costumes
et décors par Pablo Picasso pour le ballet “Le Tricorne”. Ce fut la seconde fois que Picasso travailla avec les ballets russes, après avoir conçu les décors et costumes de Parade en 1916, ballet écrit par Jean Cocteau sur une musique d’Erik Satie. Très belle réplique de Paul Poiret également dans cette vacation avec un album fait en collaboration avec Georges Lepape, dans lequel résonne une note orientaliste totalement novatrice pour la mode féminine de l’époque. Comprenant 12 planches montées sur onglets et coloriées au pochoir, cet exemplaire exceptionnel ayant appartenu à Georges Lepape en personne, est considéré par beaucoup comme le plus beau livre sur la mode de l’époque.

   

Lot 293
George Barbier « Vingt-cinq costumes pour le théâtre »
Exemplaire de Louis Jouvet. Paris: Camille Bloch, 1927. — In-4, 318 x 244: 20 pp., (2 ff.), XXV ff. de planches, (3 ff. 2 derniers blancs), couverture illustrée. Broché, couverture rempliée.
Estimation : 2.000 à 3.000 euros

   

Lot 400
Pablo PICASSO, Trente-deux reproductions des maquettes en couleurs d’après les originaux des costumes & décor par Picasso pour le ballet “Le Tricorne”. 
Paris : Paul Rosenberg, 1920. — Album in-4, 266 x 200: 32 planches, couverture imprimée.
En feuilles, couverture à rabats, chemise et étui postérieurs, signés de Boichot.
Estimation : 3.000 à 4.000 euros

« Bébé, je suis tombé dans une corbeille à papier, m’y trouvant très à l’aise, j’ai barboté dedans et je n’en suis jamais sorti...»
JACQUES CRÉPINEAU


   

Lot 613 
[PUBLICITÉ - MODE]
Paul POIRET - Georges LEPAPE. Les Choses de Paul Poiret.
Paris: Maquet, 1911. — In-4, 325 x 300. Cartonnage illustré de l’éditeur, pochette de protection illustrée.
Estimation : 4.000 à 6.000 euros