BANVILLE Théodore de (1823-1891). POÈME autographe...

Lot 852
Aller au lot
Estimation :
500 - 700 EUR

BANVILLE Théodore de (1823-1891). POÈME autographe...

BANVILLE Théodore de (1823-1891).
POÈME autographe signé « Théodore de Banville », Petites odes. L’Immortelle, [1888] ; 2 pages et demie petit in-4.

Spirituelle réponse au roman de Daudet, L’Immortel (1888), qui attaquait violemment l’Académie.
Ce poème de 9 quatrains a été recueilli dans Sonnailles et clochettes (Charpentier, 1890).
« Muse, Daudet n’a pas raison ;
Sa justice n’est qu’apparente,
Car ta divine floraison
Vit très bien avec les Quarante.

L’Académie est un phénix
Riant comme Cypris dans l’île ;
Et certes elle a monsieur X,
Mais elle a Leconte de Lisle »…
L’Académie française au fil des lettres, p. 256-259.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue