BARBEY D’AUREVILLY Jules (1808-1889). L.A.S....

Lot 854
Aller au lot
Estimation :
800 - 1000 EUR

BARBEY D’AUREVILLY Jules (1808-1889). L.A.S....

BARBEY D’AUREVILLY Jules (1808-1889).
L.A.S. « Jules Barbey d’Aurevilly », Vendredi Saint [21 mars 18]56, à Armand DUTACQ ; 3 pages et demie in-8.

Belle lettre sur ses articles de critique.
Il lui a envoyé il y a une dizaine de jours un article sur BOSSUET à propos des Études sur la vie de Bossuet d’Amable Floquet : « Un tel article ne pouvait faire question. Nulle question politique ou religieuse n’y était posée, et il n’y avait que des éloges, sobrement répartis ». Mais il n’est toujours pas paru : « J’ai pensé à un retard. L’Impératrice est accouchée. Il fallait bien mettre dans le Pays les exécrables vers, les pralines avariées qu’on offre à son enfant, par l’âge dispensé de goûter à ces bêtises-là ! » Mais voici qu’on lui propose d’écrire sur les Mémoires de l’abbé LEDIEU sur Bossuet, « quand mon article est sur Bossuet & que les manuscrits très-connus de Ledieu ont servi à Floquet pour faire le livre que j’ai examiné ! Je ne pense pas que mon article se soit perdu […] Priez Lhéritier de le faire paraître – il n’y a pas un mot qui puisse en arrêter l’impression. Quand cesserons-nous d’être régalés de fiel et de vinaigre au Pays ? […] votre lettre de ce matin m’a abasourdi. J’allais vous envoyer l’article sur le RACINE. Il était fini et allait partir ce soir. Vous pouvez dire à Cohen qu’il m’a fait faire un article, – encore un pour le Roi de Prusse »...
Quant à la publication de LA ROCHEFOUCAULD, c’est « une imposture. L’inédit est inédit comme les vieilles rues de Paris, s’il y en a encore. Quel genre de spéculation cache le livre de ce grand seigneur tombé dans l’écritoire ? Je m’ingénie à dénouer cette question sans pouvoir y parvenir : “M. de La Rochefoucault est-il un fou, un fripon, ou un sot ?” Dans mon article, je l’avais collé sous bande poliment, – non pour lui, mais pour son nom, – mais si nous avions un journal, (Nous !) je lui aurais appris à respecter ses armoiries. Ah ! Dutacq, Dutacq, vous êtes bien coupable. Quand ferons-nous un
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue