Georges CHARBONNEAU (né à Nantes 1871) La...

Lot 31
Aller au lot
Estimation :
8000 - 10000 EUR

Georges CHARBONNEAU (né à Nantes 1871) La...

Georges CHARBONNEAU (né à Nantes 1871) La Piscine de Betsaïda Toile 115 x 146 cm Dans la peinture classique, la guérison à Betsaïda décrit le moment où Jésus intervient et dit au paralytique : « Lève-toi et marche » (Tintoret, Restout…). En revanche, notre peinture illustre le début du chapitre 5 de l’évangile de Saint-Jean : « Sous ces portiques en grand nombre des malades étaient couchés, des aveugles, des boiteux, des paralytiques, qui attendaient le mouvement de l’eau ; car un ange descendait de temps en temps dans la piscine, et agitait l’eau ; et celui qui y descendait le premier après que l’eau avait été agitée était guéri, quelle que fût sa maladie » Ce sujet a été donné au Concours du Prix de Rome de 1898 ; notre toile est bien au format réglementaire pour participer au Concours des Prix de Rome. L’école des Beaux-Arts de Paris conserve les compositions des gagnants : Jean-Amédée Gibert et celle de William Laparra. Le musée d’art et d’histoire de Belfort conserve celle de Many Benner et celui de Vendôme celle de Victor-Oscar Guétin. Élève de Léon Bonnat, dont l’esthétique est bien reconnaissable sur cette œuvre (le vieillard à droite rappelle le Job de son maître), Georges Charbonneau participe à plusieurs reprises au Grand Prix de Rome. Il remporte notamment le Second grand prix en 1893 (Samson tournant la meule, Musée des Beaux-Arts d’Angers) et continue à concourir les années suivantes (l’école des Beaux-Arts conserve les divers calques de ces participations). Il expose un portrait au Salon en 1898, date de notre tableau.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue