MARIE-LOUISE (1791-1847) Impératrice des... - Lot 337 - Ader

Lot 337
Aller au lot
Estimation :
1500 - 2000 EUR
MARIE-LOUISE (1791-1847) Impératrice des... - Lot 337 - Ader
MARIE-LOUISE (1791-1847) Impératrice des Français, seconde femme de Napoléon Ier. L.A.S. « Louise », Bude 10 juin 1809, à son amie Victoire de Poutet ; 4 pages in-8 (encadrée).
Belle et amusante lettre pendant la campagne d’Autriche, six mois avant son mariage avec Napoléon, qui occupe alors Vienne, alors que la Cour autrichienne est réfugiée en Hongrie à Buda.
Marie-Louise, qui a alors 17 ans, met en garde son amie contre les Bulletins de Kollowrath : « la plupart sont faux et l’Archiduc a donné les plus sévères ordres contre ceux qui ont l’effronterie de faire imprimer des mensonges. Kollowrath n’etoit pas du tout à Linz, pourtant je voudrois que les Bulletins fussent vrai, car nous aurions de grands avantages, dont on n’ose pas se flatter. Tranquillisez vous à cause de la Pologne, il y avoit des insurgés, mais pas de notre Galicie, mais de la partie qui appartient au Roi de Saxe, mais le feldmarechal Lieutenant Schauroth les a repoussé, et je crois que de ce coté, nous aurons bientôt du repos. Les voleurs Turcs qui marchoient contre Peterwardein et Carlovitz, et qui avoient à leut tête un maréchal français ont été entierement repoussés après avoir causés bien du dommage, et fait bien des cruautés. Le Pascha instruit de ses désordres pour marquer la bonne intelligence qui régne avec nous, a fait empaler de 200,00 hommes toujours le 5me et paie pour chaque gros qu’ils ont pris quatre pièces de 20. Vous saurez que la tête de Pont, a été attaquée par 12,000 hommes et que le général Bianchi les a repoussés. Plusieurs bombes sont tombées à Presbourg et sont cause que Madame Esterhazy Roisin a perdu son plus jeune enfant. La nourrice l’alloitoit, lorsque la bombe tomba dans la chambre, elle en fut si effrayée que l’enfant prit les convulsions et en mourut ».
Les nouvelles de Vienne sont satisfaisantes, malgré les pertes subies par les familles, qu’elle détaille : ainsi la comtesse Kaunitz a perdu ses deux frères... Elle regrette de ne pas avoir son ami
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue