[PAS-DE-CALAIS]. [BOULOGNE]. [ROUSSEL DE...

Lot 33.B
Aller au lot
Estimation :
600 - 800 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 4 352EUR

[PAS-DE-CALAIS]. [BOULOGNE]. [ROUSSEL DE...

[PAS-DE-CALAIS]. [BOULOGNE]. [ROUSSEL DE PRÉVILLE].
Ensemble d’environ 60 pièces relatives à la famille de Roussel de Préville dont une du XVIe s., 7 du XVIIe s., 39 du XVIIIe s., 10 du XIXe s.

La famille Roussel de Préville est originaire du Boulonnois et remonte au XVe siècle. Les armoiries se blasonnent : D’argent au lion de sable armé, lampassé et éclairé de gueules, couronne d’or.
L’ensemble comprend des actes notariés, des contrats de mariage, des testaments, de la correspondance, des généalogies, des états de service, des brevets, des pensions. On citera dans les documents du XVIIIe plusieurs pièces relatives au titre de Chevalier de St-Louis.
Dont :
1. Testament de Nymphe Roussel de Préville, en anglais, acte sur parchemin, encre noire : Probate of the Will of Marie?
Françoise Nymphe Roussel de Préville, spinster. Dimensions : 540?x?680 mm

Marie Françoise Nymphe Roussel de Préville (1785-Angleterre1866) fut condamnée à mort pour trahison en l’an XIII par un tribunal militaire, condamnation qui sera transformée en « délit politique ». Elle fut une sorte d’espionne ayant conspiré contre Bonaparte jusqu’en 1803, en servant de messager pour les agents de l’abbé Leclerc, conspirant avec Cadoudal. On ne sait pas comment, ni par qui, elle commença cet espionnage déguisée tantôt en garçon ou en fille de ferme, tantôt en pêcheur ou en marin, se faisant appeler « Dubuisson », elle servait d’agent de liaison et parcourait dans tous les sens les routes du Boulonnais et de Marquenterre, de Dieppe et d’Amiens, avec l’un de ses fermiers (qui serait en fait d’après les enquêtes de police, un contrebandier notoire, appelé Larose de son vrai nom Pierre Marie Pois). Elle recueillait des renseignements, transmettait le courrier ou de l’argent. Jean Baptiste Antoine du Buisson, Vicomte de la Boulaye, qui était marin en poste à Boulogne-sur-Mer, fit en 1803 sa rencontre sur les remparts de Boulogne et écrit à son propos : « Il n’y avait guère qu’
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue