Italie du Sud, seconde moitié du XVIIe siècle...

Lot 80
Aller au lot
Estimation :
10000 - 12000 EUR

Italie du Sud, seconde moitié du XVIIe siècle...

Italie du Sud, seconde moitié du XVIIe siècle
Portrait présumé de Sainte Rosalie de Palerme
Sculpture en bois.
38 x 110 cm

Cette sculpture en bois s’apparente à la représentation de Sainte Rosalie exposée dans la grotte du sanctuaire qui lui est dédié à Palerme depuis la miraculeuse intervention de la sainte lors d’une épidémie de Peste en 1624. Typique du baroque italien diffusée depuis Rome, elle est ici représentée alanguie dans une attitude douce et sensuelle dans laquelle elle semble transcender la mort.
La composition répond au schéma iconographique traditionnel du XVIIe siècle qui cherche à renforcer dramatiquement le lien qui relie l’œuvre de dévotion et le dévot : à l’instar de la représentation en bronze de la Sainte Madeleine réalisée par Alessandro Algardi en 1634 pour la basilique royale de Saint-Maximin, notre sainte présente une gestuelle significative propre à exalter la Foi. La sainte dans cette position horizontale, le bras droit soutenant sa tête renversée vers le ciel semble, non pas morte, mais à la fois endormie et pénétrée de la grâce divine. Cette composition connaît une diffusion importante à Rome puis dans le reste de l’Italie. Ainsi l’artiste maltais Melchiore Caffa représente-t-il en 1666-1667 sainte Rose de Lima dans presque la même attitude (œuvre exposée dans la Basilique Saint Pierre de Rome pour la canonisation de la sainte, œuvre actuellement conservée au couvent de Santo Domingo à Lima).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue