Jean-Baptiste Carpeaux (1827 - 1875) Ève...

Lot 85
Aller au lot
Estimation :
3500 - 4000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 21 120EUR

Jean-Baptiste Carpeaux (1827 - 1875) Ève...

Jean-Baptiste Carpeaux (1827 - 1875)
Ève après la faute
Épreuve en terre cuite.
Signée et datée en lettres cursives « JBte Carpeaux 1873 » à l’arrière, porte le cachet à l’aigle impérial « propriété carpeaux ».
H : 38 cm

Œuvre en rapport :
Jean-Baptiste Carpeaux, Ève après la faute, 1873, inscrit « JBte Carpeaux 1873 », terre cuite, H. 38 cm, Londres, Victoria & Albert Museum, n° inv. A.18-1984.

Littérature en rapport :
Michel Poletti, Alain Richarme, Jean-Baptiste Carpeaux. Catalogue raisonné de l’œuvre édité, Paris, Les éditions de l’Amateur, 2003, p. 81, modèle référencé sous le n° SE 5.

Réfugié à Londres durant la guerre de 1870 pendant laquelle l’atelier d’Auteuil est en partie détruit par les bombardements, Carpeaux réalise plusieurs modèles de statuettes dont cette Ève après la faute. Notre exemplaire exécuté un an après son retour d’exil est un bel exemple de la production en terre cuite de l’Atelier d’Auteuil. Carpeaux réorganise le déjà célèbre atelier de la rue Boileau où, ayant acquis un four, il gère dorénavant toutes les étapes de la fabrication de ces statuettes en terre cuite. Le procédé est alors parfaitement au point et, du choix et du mélange des terres, à la patine si particulière en passant par la cuisson, Carpeaux maîtrise et supervise toutes les étapes de cet art du multiple. Notre Ève, dans un superbe état de fraîcheur, en est un exemple remarquable. Il n’en existe que neuf exemplaires répertoriés et, l’empreinte est ici d’une formidable vigueur. La terre est reprise à crue avec un beau savoir-faire et la patine d’origine, rose, aux tons chauds et charnels, est typique du corpus d’œuvres virtuoses produites dans l’atelier de l’artiste lors de ses plus belles années, entre 1873 et 1874.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue