PÊCHE À LA BALEINE. 5 documents relatifs... - Lot 273 - Ader

Lot 273
Aller au lot
Estimation :
800 - 1000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 1 920EUR
PÊCHE À LA BALEINE. 5 documents relatifs... - Lot 273 - Ader
PÊCHE À LA BALEINE. 5 documents relatifs à la pêche à la baleine et à l’armateur Jeremiah WINSLOW, 1821-1830 et s.d. ; 11 pages in-fol. et 1 page oblong in-8.

Intéressant dossier sur la pêche à la baleine et sa réglementation.
[L’ordonnance royale du 8 février 1816 traduisait la volonté du pouvoir de relancer la pêche à la baleine à l’aide de primes. Séduit par les encouragements que le gouvernement français offrait à l’industrie baleinière, l’armateur américain Jeremiah Winslow (1781-1858) vint s’établir au Havre en janvier 1817. Naturalisé français en 1821, il est à l’origine de l’impulsion considérable que cette branche du commerce prit en France et au Havre. Il joua un rôle capital dans l’armement au Havre de plus de 450 navires.]
Le Havre 12 octobre 1821. Copie manuscrite d’une lettre de Jeremiah Winslow à Maupas, second capitaine du navire baleinier Georges & Albert, donnant les instructions qu’il devra suivre lors de sa traversée sous les ordres du capitaine Fisher. – [29 juillet 1830]. Copie d’époque de l’armement du navire français Maryland, de l’armateur J. Winslow, allant à la pêche à la baleine dans les mers du Sud, « armé sans prime », donnant les nationalités, fonctions et quelques noms des 33 membres de l’équipage. Le personnel commandant est principalement « étranger ». – Copie autographiée d’un Rapport au Roi, du 4 octobre 1830, par Horace Sébastiani, ministre de la Marine et des Colonies, concernant l’ordonnance du 7 décembre 1829 sur les primes accordées pour l’encouragement de la pêche à la baleine et le protectionnisme français restreignant le quota d’étrangers dans l’équipage, visant implicitement les pratiques de Winslow. – Copie d’époque d’une lettre de Jeremiah Winslow du 27 novembre 1830 au comte d’Argout, ministre de la Marine et des Colonies. Après une courte présentation biographique, Winslow précise avoir déjà effectué 46 voyages depuis 1817 et rapporté au Havre le produit de 1144 baleines. Il souligne : « Je désire continuer une branche de commerce à laquelle plus de trente années de ma vie ont été consacrées et compléter l’ouvrage que j’ai commencé, c’est-à-dire la naturalisation en France de la pêche de la baleine ». Pour cela, il a dû enrôler davantage de marins étrangers, quitte à renoncer aux primes gouvernementales. Il insiste sur sa volonté d’implantation en France et au Havre, mais est menacé de ruine si l’on ne change pas les ordonnances sur la pêche.
Dessin original à la mine de plomb sur papier vélin fort (15,3 x 23 cm), par Pierre LETUAIRE, signé, représentant une chaloupe approchant la côte avec des personnages à son bord.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue