Rodolphe Bresdin (1822-1885) La Ville au... - Lot 41 - Ader

Lot 41
Aller au lot
Estimation :
3500 - 4000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 17 280EUR
Rodolphe Bresdin (1822-1885) La Ville au... - Lot 41 - Ader
Rodolphe Bresdin (1822-1885)
La Ville au pont de pierre. 1865. Dessin à la plume et à l’encre de Chine sur calque [172 x 102] collé sur vélin [253 x 182]. Signé et daté dans le ciel en haut à gauche. Petites giclures rousses au verso du support et restes d’onglets de montage dans les angles au verso.
Dessin préparatoire à l’eau-forte éponyme datée de 1865 (Van Gelder 117), rarissime, connue à seulement 3 épreuves dans son état définitif. Ce dessin est mentionné par Van Gelder : « Bresdin a certainement travaillé à partir d’un petit dessin […] aujourd’hui disparu et représentant le pont de pierre. » L’artiste paraît avoir transfiguré l’endroit où il habitait alors : « Le Bordeaux de l’époque, où un pont de chemin de fer venait de flanquer le pont à 17 arches de Deschamp… » (Dirk van Gelder, Rodolphe Bresdin, catalogue raisonné de l’œuvre gravé, vol. II, Paris, éditions du Chêne, 1976, p. 90).
« Son séjour bordelais, au milieu des années 1860, fut l’occasion d’un nouveau groupe important de dessins achevés. Il poursuivit son exploration des paysages, des armées immenses et des batailles ainsi que des scènes de village, généralement dans des dessins à la plume et à l’encre sur des bristols de formats relativement petits. C’est aussi à cette époque qu’Odilon Redon chercha auprès de lui un maître au point que ses œuvres portent la trace d’une influence profonde, allant même jusqu’à l’appropriation. » (David B. Becker, « Bresdin dessinateur », in M. Préaud, Rodolphe Bresdin 1822-1885, Robinson graveur, catalogue d’exposition, Paris, Bibliothèque nationale de France, 2000, p. 28).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue