Désiré GERNEZ (1834-1910) chimiste et physicien.... - Lot 318 - Ader

Lot 318
Aller au lot
Estimation :
1000 - 1200 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 1 280EUR
Désiré GERNEZ (1834-1910) chimiste et physicien.... - Lot 318 - Ader
Désiré GERNEZ (1834-1910) chimiste et physicien. Manuscrit autographe signé, Recherches sur le phénomène de la surfusion cristalline du soufre et la vitesse de transformation du soufre prismatique en octaédrique, 18884-1885 ; 2 cahiers in-4 (23,4 x 18,2 cm), en feuilles, 50 pages environ, sous chemise autographe (petites déchir. à la chemise), avec ratures et corrections.

Intéressant manuscrit de travail scientifique.
La surfusion est l’état d’une matière qui demeure en phase liquide alors que sa température est plus basse que son point de solidification. Une petite perturbation peut suffire pour déclencher la transformation en phase solide. Pour étudier ce phénomène, Gernez plaça de la poussière de soufre dans des tubes de verre qu’il chauffa jusqu’à 95° (parfois davantage), puis qu’il fit refroidir avant de toucher le liquide en surfusion avec un cristal prismatique porté à l’extrémité d’un fil de platine.
Ce manuscrit contient deux parties, dont la première est divisée en 8 chapitres : 1. Température limite supérieure de la transformation ; 2. Marche régulière de la dévitrification ; 3. Influence de la température ambiante sur la vitesse de transformation ; 4. Influence de la température à laquelle les prismes ont été produits ; 5. Influence de la durée du séjour des prismes dans le bain où ils ont pris naissance ; 6. Influence de la température à laquelle le soufre a été fondu avant d’être solidifié en prismes ; 7. Influence de la durée du séjour dans le bain de fusion ; 8. Influence des opérations antérieures auxquelles le soufre a été soumis.
La seconde partie se présente comme un cahier de laboratoire, où Gernez a consigné le résultat de ses expériences entre le 14 mai 1884 et le 20 mai 1885. Des pages de notes jointes contiennent des passages complémentaires : « Comme dans mes recherches antérieures, je me suis attaché à déterminer avec le plus de précision possible les conditions des expériences, qui toutes peuvent avoir de l’influence sur le phénomène à mesurer [...] Le soufre étant fondu à une température T maintenue un certain temps τ, je retire le tube du bain de fusion et de façon rapide pour le bain de surfusion à la température t où il séjourne un temps τ’ ; je touche alors le liquide [pour] y fabriquer aussitôt alors ces prismes d’un bout à l’autre du tube »...
Physicien et chimiste, Désiré Gernez (Valenciennes, 1834 - Paris, 1910) fut le préparateur de Pasteur au laboratoire de l’Ecole normale supérieure, puis il étudia, avec ce dernier, les maladies des vins et des vers à soie. Professeur de chimie à l’Ecole centrale en 1873, puis maître de conférences à l’Ecole normale supérieure en 1881, il est l’auteur de recherches sur les corps en équilibre instable : cristallisation des solutions sursaturées, surfusion, retard à l’ébullition des liquides et sursaturation des gaz. En 1906, il fut élu membre de l’Académie des sciences.
Cette étude a été publiée, avec une rédaction différente, dans les Annales de Chimie et de Physique, 6e série, t. VII, Paris, G. Masson, 1886, pp. 233-259. Le texte imprimé est plus long, mais contient moins de données chiffrées que le présent manuscrit, qui apparaît ainsi comme une version préparatoire au mémoire définitif.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue