Nikita Yourevich prince TROUBETZKOY (1700-1767)... - Lot 47 - Ader

Lot 47
Aller au lot
Estimation :
35000 - 40000 EUR
Nikita Yourevich prince TROUBETZKOY (1700-1767)... - Lot 47 - Ader
Nikita Yourevich prince TROUBETZKOY (1700-1767) [Responsable de l’édition] Jacob von STÄEHLIN (1709-1785) [Rédacteur de l’édition allemande] Krönungs-Geschichte oder Umständliche Beschreibung des solennen Einzugs und der hohen Salbung und Krönung Ihro Kayserl. Majest. Der Allerdurchlauchtigsten, Grossmächtigsten Fürstin und Grossen Frauen Elisabeth Petrowna Kayserin und Selbstherrscherin aller Reussen... («Récit du Couronnement ou Description détaillée de l’entrée solennelle et du haut sacre et couronnement de Sa majesté Impériale Altesse Sérénissime, Princesse très puissante et Grande Dame Élisabeth Petrovna Impératrice et Autocrate de tous les Russes...»). [Le titre en allemand est légèrement différent du titre en russe]. Le frontispice, portrait d’Elisaveta Petrovna, est une gravure mezzo-tinto de Johann STENGLIN (1715-1770) d’après une œuvre de Louis CARAVAQUE (1684-1754). Les gravures sur cuivre sont signées d’Ivan Alexeevitch SOKOLOV (1717-1757), Grigory Anikievitch KATCHALOV (1711-1759), Christian Albert WORTMANN (1680-1760). Ces gravures ont été exécutées d’après des dessins du peintre et dessinateur Johann Elias GRIMMEL (1703-1759), de l’architecte Johann Jacob SCHUMACHER (1701-1767) et d’autres artistes. Saint-Pétersbourg : Imprimerie de l’Académie Impériale des Sciences, 1745. Un frontispice, 76 pp. numérotées. 49 feuillets d’illustrations et plans. Reliure en cuir fauve avec au premier plat le monogramme d’Élisabeth I et au quatrième plat l’aigle impériale. Les plats sont encadrés par une frise de fleurs et trèfles alternés avec des écoinçons au monogramme d’Elizabeth et à l’aigle impériale. Le dos porte entre les nerfs : la couronne, un abrégé du titre, deux sceptres croisés, le globe, l’aigle bicéphale puis de nouveau la séquence des symboles impériaux. Tous les décors de la reliure sont dorés. Un oukaz manuscrit avec signature autographe d’Élisabeth est inséré entre deux pages de garde au début du volume. Quelques taches et petits accidents à la reliure. 1L’oukaz porte un numéro : 18. Указъ нашей лейбъ Гварди вполки Всемилостивѣйше пожаловали мы нашей лейбъ Гварди полковъ оберъ и унтеръ афицеровъ капраловъ ирядовыхъ которые были пристроени нашего двора извысочаишей нашей Iмператорской млсти перемѣною чиновъ какъ влейбъ Гварди такъ iвармѣиския полки ; акто какими чинами пожалованы присемъ приложенъ имяннои списокъ , iнашей лейбъ Гварди вполкахъ учинить посему нашему Указу ; вмосквѣ в «9го» маия 1754 года Oukaz aux régiments de notre Garde Nous avons très gracieusement accordé aux officiers subalternes, sous-officiers, caporaux et hommes du rang de notre Garde présents lors de la construction de notre palais par notre très haute faveur impériale un changement de grade tant dans les régiments de la Garde que de l’armée.; et à qui quel grade est octroyé est dans la liste nominative jointe [La liste nominative est absente.], et qu’il soit fait d’après notre oukaz dans les régiments de notre Garde. À Moscou le 9 mai 1754 Il pourrait s’agir de la Construction du Grand Palais de Peterhof. DESCRIPTION COMPLETE DISPONIBLE DANS LE CATALOGUE PDF
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue