Rembrandt Harmensz. van Rijn (1606-1669) Abraham... - Lot 40 - Ader

Lot 40
Aller au lot
Estimation :
6000 - 8000 EUR
Rembrandt Harmensz. van Rijn (1606-1669) Abraham... - Lot 40 - Ader
Rembrandt Harmensz. van Rijn (1606-1669) Abraham Francen, apothicaire. Vers 1657. Eau-forte, pointe sèche et burin. 210x158. Bartsch, Hollstein 273; Hind 291; Bjorklund-Barnard 57-2; New Hollstein 301. Belle épreuve sur vergé ivoire, du 10e état (sur 12), avec de nombreux travaux au burin, notamment sur le mur, sur le triptyque et les objets de la table, autour de la fenêtre et avant une nouvelle reprise au burin de ces éléments ainsi qu’au niveau des arbres dans l’ouverture de la fenêtre, rognée au sujet. Le trait échappé sur la joue gauche encore visible. Large auréole rousse visible dans l’angle inférieur gauche au verso. Petite inscription au stylo-bille bleu au verso. «Abraham Francen, apothicaire né en 1613, était également un amateur et un collectionneur d’art passionné. Ami intime de Rembrandt, il fut l’un des plus fidèles soutiens de l’artiste pendant la période où celui-ci avait des démêlés avec la Cour des Insolvables. […] Il est probable que Rembrandt ait gravé ce portrait en témoignage d’amitié, sinon de gratitude. […] Le choix d’un format oblong – très inhabituel pour un portrait isolé – lui donne un caractère très particulier. Il se peut que Rembrandt ait adopté cette disposition à l’exemple de Lorenzo Lotto qui, à la fin du XVIe siècle, fit subir un pareil renversement aux portraits verticaux de la Renaissance classique. Francen est représenté assis à une table, se livrant à son occupation favorite, l’appréciation de quelque œuvre d’art. Un album ouvert devant lui, une statuette de Confucius et une tête de mort témoignent de l’aspect sérieux des préoccupations de cet amateur. Le mur du fond est orné d’un petit paysage et d’un grand triptyque avec au centre la Crucifixion; comme celle-ci offre plus d’une ressemblance avec les Trois Croix que l’artiste venait de graver, il se peut que ce collectionneur ait été en possession de cette œuvre. Abraham Francen semble incarner le parfait homme de goût de la Hollande du XVIIe siècle et le portrait confine ici à la scène de genre.» (S. de Bussierre, et al., Rembrandt, eaux-fortes, collection Dutuit, Paris, Petit Palais, 1986, p. 215).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue