Hans BELLMER (1902-1975). L.A.S., Castres... - Lot 3 - Ader

Lot 3
Aller au lot
Estimation :
800 - 1000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 1 040EUR
Hans BELLMER (1902-1975). L.A.S., Castres... - Lot 3 - Ader
Hans BELLMER (1902-1975). L.A.S., Castres 25 mars 1946, à un «très cher ami»; 2pages in-4. Intéressante lettre sur Jean Cocteau et sur Sade. Il craint d’avoir un peu froissé Cocteau, en l’interrogeant sur les «conditions de la collaboration proposé (ballet: La Fille de l’air), tout en ne lui cachant pas l’estime que je porte à Péret et Breton». Il prie son ami d’écrire à Cocteau «que je pense au projet ballet avec un très vrai enthousiasme», et qu’il lui porte «une affection “instructive” […] que je suis incapable par exemple de porter à Michaux, à Char»… Il ne faut pas oublier que «Cocteau représente un peu “l’écume” de notre époque, victime et profiteur à la fois. Le sachant il reste charmant». Mais Bellmer s’interroge sur la notoriété future de Cocteau, dans cent ans: «Moi, je crois qu’Oscar Wilde […] dépassera toujours Cocteau. Oscar Wilde ressemble infiniment plus à Sade qu’à Cocteau (Cocteau nie d’ailleurs le poids poétique du Marquis de Sade, entièrement)»… Il raconte ensuite l’étonnante histoire du manuscrit des 120 Journées de Sodome de Sade, qui avait été prêté avant la guerre par le comte de Noailles à «un écrivain des amis de Cocteau» [Jean Desbordes], auteur du Vrai visage du marquis de Sade; Desbordes, arrêté par la Gestapo, est mort sous la torture. Le manuscrit a disparu, et reste toujours introuvable malgré les recherches effectuées par le comte de Noailles dans les archives de la Gestapo… Puis Bellmer revient à sa vie «impossible»: il attend que sa femme demande le divorce elle-même et «décampe»… Il revient sur l’idée d’un portrait que son ami pourrait proposer au journal Le Matin, et lui donne quelques idées d’angle d’attaque: «Si l’on supposait que j’ai fait deux personnages: 1) La mineure et 2) moi»…
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue