Roger MARTIN DU GARD (1881-1958). 3 L.A.S.,...

Lot 215
Aller au lot
Estimation :
350 - 400 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 350EUR

Roger MARTIN DU GARD (1881-1958). 3 L.A.S.,...

Roger MARTIN DU GARD (1881-1958). 3 L.A.S., 1949-1957, [à son ami Emmanuel Berl]; 3 pages in-8 et carte in-12.{CR}Nice [novembre 1949]. Après la mort de sa femme: «Vous avez trouvé, cher ami, des paroles qui me vont au cœur. Oui, je suis bien désemparé, bien malheureux»... Bellême 6 août 1952. Après des années sans rencontre, sa vieille amitié s’est réchauffée à la lecture de Sylvia: «Votre esprit et votre cœur ont toujours exercé une attraction sur moi [...] je sais maintenant que mes intuitions ne me trompaient pas. C’est un de ces livres qu’on n’écrit qu’une fois dans sa vie; que, d’ailleurs, bien peu osent et savent écrire... Je ne suis pas près de l’oublier; et le son si pur, si pathétique, de la fin»... Nice [1957]. Enthousiasme pour La France irréelle: «Vous êtes un sorcier, un prodigieux Enchanteur! Je sors de ce long monologue, l’esprit surchauffé, ensemencé, enrichi inespérément, et aéré, ventilé, par toutes les perspectives qui se sont ouvertes devant moi! [...] Rien n’altère la lucidité de votre réflexion, ni la souplesse vraiment juvénile avec laquelle vous jonglez avec les idées, avec le souvenir des faits, et les trésors d’érudition que votre mémoire tient en réserve»... Il l’encourage à publier ses Carnets «comme fait Montherlant, comme fait Jouhandeau»...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue