BAGNE. L.A.S. d’Henri Journet, «Bagne de...

Lot 296
Aller au lot
Estimation :
300 - 400 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 300EUR

BAGNE. L.A.S. d’Henri Journet, «Bagne de...

BAGNE. L.A.S. d’Henri Journet, «Bagne de Brest» 16 octobre 1838, à M. Champeaux, agent comptable de la Chiourme de Brest; 4 pages et demie in-4, adresse (dernier feuillet monté sur carte au scotch, transcription jointe). {CR}Belle lettre du forçat Henri Journet, supplique écrite du bagne de Brest, demandant à son correspondant d’intercéder auprès de M. Gleizes (Commissaire de Marine à Brest) pour qu’il diminue sa peine... Henri Journet est un forçat auquel Victor Hugo apporta son soutien (Hugo intercèdera lui-même auprès de M. Gleizes en sa faveur), et avec lequel il entretint une correspondance, jusqu’au décès de Journet en 1847. Journet était poète et lettré, et Hugo réussira à le faire entrer comme écrivain copiste dans les bureaux de l’administration des hôpitaux maritimes à Brest vers 1839-1840; certains détails sur le Bagne rapportés par le forçat l’aideront probablement pour Les Misérables. Le style de ce bagnard poète, «pauvre Journet» comme l’appelait Hugo, est d’un lyrisme poignant et très touchant: «La nature humaine est ainsi faite que, quelque soit notre infortune, quelque soit notre misère, l’espérance glisse toujours dans notre âme angoissée un de ses sublimes rayons, [...] c’est pour cela que je porte ma vue jusqu’à vous, dont l’âme généreuse et grande s’ouvre aux ailes d’azur qui vous font pousser des soupirs et verser des larmes de bonheur! Oh non! non, au bagne l’on ne peut pas dormir. Je suis un grand coupable! Oui Monsieur, mais prenez en pitié mon infortune et mon repentir bien sincère! Oh, je vous en supplie, au nom de l’humanité, prenez en pitié la jeunesse du pauvre poète! Car plus de jeunesse, plus de poésie! [...] Depuis quinze ans que j’habite sous le ciel du bagne, j’ai vieilli de vingt ans! Je n’ai encore vu que 26 printemps, et je suis arrivé à la fin de ma vie de poète; je n’ai plus de jeunesse, plus de passion, mon cœur est mort! [...] Ne repoussez pas la prière qui vous est faite par un pauvre proscrit! tendez lui votre main [....]
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue