Tapisserie du Faubourg Saint Marcel de la...

Lot 274
Aller au lot
20 000 - 30 000 €
Résultat : 20 000 €

Tapisserie du Faubourg Saint Marcel de la...

Tapisserie du Faubourg Saint Marcel de la tenture de Diane représentant Otos et Ephialtes d’après un dessin de Toussaint Dubreuil..
Atelier de Comans et La Planche..
Début du XVIIe siècle ..
H : 345 cm, L : 410 cm .
.
Provenance :.
Ancienne collection de Gaston Lefortier (1887-1965)..
.
Le peintre Toussaint Dubreuil fut nommé peintre du roi par Henri IV et travailla dans un premier temps au Faubourg Saint-Antoine où il élabora la série de « L’histoire de Diane ». Il travailla ensuite avec les lissiers Girard Laurent et Maurice Dubout aux ateliers du Louvre à partir de 1608. Huit dessins préparatoires pour cette série sont aujourd’hui répertoriés dont deux conservés au Cabinet des dessins du musée du Louvre à Paris. Le roi Henri IV négocia aussi la venue de deux lissiers flamands, Marc de Comans et Frans van der Planken (François de la Planche) qui s’installèrent dans le faubourg Saint-Antoine puis au faubourg Saint-Marcel. .
.
Références bibliographiques :.
.
E. Coquery, « la tapisserie et ses bordures », in cat. exp., Un temps d’exubérance, les arts décoratifs sous Louis XIII et Anne d’Autriche, Paris, 2002, n°87, p. 156, illustre une tapisserie comparable de la même série provenant des collections du cardinal de Richelieu..
J. Boccardo, Le mobilier français du moyen-âge, 1988, p.98, illustre la même tapisserie en la comparant avec d’autres exemples conservés dans des collections privées..
H. Göbel, Die Wandteppiche, 1928, part II, vol II, pl. 47 pour une autre illustration d’une série conservée au Palais Royal de Gênes présentant une bordure différente .
Lisses et délices, chefs d’œuvre de la tapisserie de Henri IV à Louis XIV, cat. exp., château de Chambord, 1996, p. 124-129, pour les cinq pièces aujourd’hui conservées au château de Chambord .
Une autre suite de huit tapisseries tissées par Philippe de Maecht vers 1618 avec la marque FM et la marque de Paris est illustrée dans Catalogo de tapices del patrimonio nacional, Madrid, 1986, vol II, pano I-VIII. Ces tapisseries présentent des bordures différentes. La même scène est reproduite planche VIII, page 14. J. Boccardo mentionne une suite de huit tapisseries dans les appartements de la duchesse d’Orléans au château de Fontainebleau (Inventaire général du mobilier de la Couronne). Richelieu d’une part et le cardinal Barberini possédaient également des tapisseries de cette même série.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue