Paul de MUSSET (1804-1880) écrivain, frère... - Lot 197 - Ader

Lot 197
Aller au lot
Estimation :
250 - 300 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 438EUR
Paul de MUSSET (1804-1880) écrivain, frère... - Lot 197 - Ader
Paul de MUSSET (1804-1880) écrivain, frère d’Alfred. L.A.S., 15 décembre 1843, [à la vicomtesse Isabelle de Courval, au château de Pinon (Aisne)] ; 3 pages in-8.
De retour d’un séjour au château de Pinon (Aisne), « le pays du bien-être et de la liberté », il donne écho à la châtelaine des deux grands sujets de conversation à Paris : « le voyage du Duc de Bordeaux et l’affaire du ministre Olozaga. Des dames très convenables et qui ont eu beaucoup d’amoureux rejettent avec horreur les suppositions criminelles à propos des verroux fermés par le chef du cabinet espagnol. On assure que la Reine-mère [Marie-Christine de Bourbon] dit ici naïvement qu’autrefois Olozaga se permit avec elle une conversation du même genre où il devint plus entreprenant qu’il ne convient à un bon sujet. Elle ne doute pas qu’il ait agi de même avec sa fille. D’autres personnes font observer que Narvaès [Narvaez], l’accusateur d’Olozaga est bien plus dangereux et plus corrompu que le ministre, ce qui place l’innocente Isabelle entre deux écueils. M. Mignet qui est un honnête homme traite avec conscience la question politique seulement […]. Pour moi, je dis comme Rabelais : je n’y étais pas »… Il livre ensuite son jugement sur l’opéra de Donizetti, Maria di Rohan : musique « parfaitement fade pour ne pas dire mauvaise », réserves sur les interprètes, etc. « Quand le spectacle m’ennuie je voudrais pouvoir sommeiller et à l’opéra le bruit m’en empêche. Ce théâtre fait trop l’important »…
On joint une l.a.s. d’Edmond d’Alton-Shée à la même, 26 juin 1840.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue