Victor, dit François-Victor HUGO (1828-1873)...

Lot 152
Aller au lot
Estimation :
200 - 250 EUR

Victor, dit François-Victor HUGO (1828-1873)...

Victor, dit François-Victor HUGO (1828-1873) fils cadet de Victor Hugo, journaliste et traducteur de Shakespeare. 2 L.A.S. ; 7 pages in-8 (un bord effrangé).
Dimanche 8 décembre [1861], à Paul Chenay, au sujet de la gravure de deux grands dessins de son père : « L’affaire est en bonne voie, si elle n’est pas conclue. Mon père s’est décidé à laisser graver au moins le Saint Paul ; mais avant de vous faire connaître son consentement, il veut voir l’effet que produira dans le public l’apparition de l’album. Les Misérables auront été totalement publiés à la fin d’avril. […] Si, comme je n’en doute pas, il obtient un succès, la gravure du Saint-Paul vous sera immédiatement concédée »… Il a pu entretenir Lacroix, l’éditeur des Misérables, « d’une idée que j’ai en tête et dans la réalisation de laquelle vous entrerez pour une grande part. L’idée a paru lui sourire, mais l’exécution en est nécessairement ajournée par l’apparition des Misérables »…
Hauteville House Samedi, à Sarah Bouclier (Mme Albert de La Fizelière]. « Voulez-vous me permettre de vous embrasser, comme au temps, au temps heureux où vous veniez voir jouer Guignol à la place royale ? »… Il a appris qu’elle traduisait l’anglais à merveille : « J’aurais voulu avoir un échantillon de votre manière […]. Mon procédé, à moi, est le procédé littéral. Mais ce système n’est guère nécessaire que pour les œuvres capitales comme celles de Shakespeare, de Dante ou de Milton. Je ne sais s’il ne serait pas un inconvénient pour des romans ordinaires qui ont besoin de se lire facilement. […] Je suis en ce moment tout occupé de la correction des épreuves de l’Hamlet que Pagnerre compte publier à la fin du mois. Vous pourrez donc bientôt juger de la valeur de mon procédé, en comparant ma faible prose à la merveilleuse poésie du grand Will. Oh ! Que de fois il a fait mon désespoir ! Que son génie, que sa forme sont difficiles à saisir ! Mais enfin, je ne me rebute pas. Ce n’est pas trop de mille journées de travail p
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue