Initiale « H » historiée. Vierge à l’enfant...

Lot 4
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 2 560EUR

Initiale « H » historiée. Vierge à l’enfant...

Initiale « H » historiée. Vierge à l’enfant et moines choristes
Fragment d’un antiphonaire
Tempera, gouache, et encre sur parchemin
Italie, Bologne (?), vers 1260-1280
Enlumineur bolonais
Dimensions :
fragment (H. 143 x 132 mm) ; initiale (H. 140 x 125 mm)

Peinte dans des tonalités beige, orange et vert, sur fond bleu, cette initiale historiée figure une Vierge à l’enfant aux traits archaïsants devant laquelle trois moines – d’ordres différents si l’on en croit leurs habits de couleurs distinctes (un franciscain, un cistercien, un moine « gris » : Vallombrosain ? (bénédictins)) – chantent leurs louanges. L’antiphonaire est ouvert sur un lutrin et l’enlumineur a cherché à reproduire avec verisimilitude les notes et portées de musique : on y distingue même le début de l’antienne avec « Ave Maria […] ».

Cette miniature nous paraît proche des manuscrits réalisés dans la seconde moitié du Duecento et peut être rapprochée d’une Bible peinte à Bologne (circa 1250 ; Paris, BnF, NAL 3100) à la palette chromatique également limitée, aux figures simples et presque « abstraites » (pour reprendre un terme de G. Freuler, qui parle de « common artistic milieu and tradition that unite these artists »). Cette Bible est décrite par F. Avril et M.-T. Gousset (1984). Autre comparaison possible, une initiale historiée figurant le Miracle de saint Nicolas de Bari (Italie, Bologne, c. 1290-1300, in : Bel Catalogue. Medieval Miniatures, cat. 1 (1996), n°2). Un rapprochement peut être fait aussi avec les initiales historiées figurant dans la collection décrite par Gaudenz Freuler : « Four cuttings from a Missal, c. 1260-1270. Emilian Illuminator ».

Texte : écriture gothique liturgique. Au recto, initiale « H » introduisant l’antienne « Hodie nata est beata virgo » (suggéré au crayon au dos du fragment) ; au verso, musique notée carrée sur des portées à quatre lignes tracées à l’encre rouge, commencement du verset « Nativita […] Mariae virginis […]
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue