Initiale « P » historiée. Deux saintes (Libérate...

Lot 25
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR

Initiale « P » historiée. Deux saintes (Libérate...

Initiale « P » historiée. Deux saintes (Libérate et Faustine ?)
Fragment d’un antiphonaire ou d’un graduel
Tempera, gouache, encre et or bruni sur parchemin
Italie, Vérone (?), c. 1490-1500
Atelier de Vérone (influence de l’atelier de Francesco puis Girolamo Dai Libri ?)
Dimensions : fragment (H. 123 x 144 mm) ;
initiale (H. 104 x 85 mm)

Sur fond d’or, l’initiale « P » extraite d’un antiphonaire ou d’un graduel, flamboie par ses couleurs chatoyantes. La scène historiée représente deux figures de saintes avec pour attributs une épée et la palme du martyre – peut-être sainte Libérate et sainte Faustine. Afin d’échapper au mariage que leur imposaient leurs parents, Libérate et Faustine se réfugièrent auprès du moine Marcellus qui les conduisit au-delà du Pô, au couvent Sainte-Marguerite à Côme. Ces deux saintes étaient vénérées à Côme, en Lombardie, le 18 janvier ainsi que dans le nord de l’Italie.

La palette vive et le style des figures rappellent les œuvres peintes à Vérone dans les dernières décennies du Cinquecento jusque dans la première moitié du XVIe siècle, notamment les œuvres de Francesco (c ; 1450-1503/1506) puis Girolamo (1474-1555) Dai Libri, père et fils enlumineurs. L’artiste de la présente initiale est familier du langage ornemental et figuratif de l’atelier Dai Libri de Vérone. Sur cet atelier, voir Mantegna e le arti a Verona 1450-1500, éd. S. Marinelli et P. Marini, exposition 2006-2007.

Texte : en latin, écriture gothique liturgique. Musique notée carrée sur des portées à quatre lignes tracées à l’encre rouge. Au recto, « num Dom[ine] […] Pe[…] » ; au verso, « iohanes di […] tia num si […] ».

État : quelques manques à l’or bruni sans gravité.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue