• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • instagram
  • art

MIRABEAU Honoré-Gabriel de Riquetti, comte…

Lot 808
1 000 - 1 200 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

MIRABEAU Honoré-Gabriel de Riquetti, comte…

MIRABEAU Honoré-Gabriel de Riquetti, comte de (1749-1791) le grand orateur des débuts de la Révolution.
L.A.S. « Mirabeau fils », 10 octobre 1779, à M. BOUCHER ; 1 page et demie in8.

Lettre de prison.
[Mirabeau est emprisonné à Vincennes, et BOUCHER, « le Bon Ange », est chargé de la correspondance entre le détenu et sa maîtresse Sophie MONNIER.]
Mirabeau lui reproche de lui avoir fait parvenir un paquet de Sophie sans y ajouter un mot : « Votre bonté ne se dément point ; mais les expressions m’en sont si douces ! Pourquoi m’en privez-vous ? » Il est inquiet car il a appris par une indiscrétion que Sophie est malade : « elle avoit la fièvre le 29 ; elle m’écrit le 30 une lettre énorme qui doit l’avoir tuée ; et elle ne m’en dit pas un mot. Je suis bien profondément inquiet, et malade moi-même […] vous aurez bien la bonté de ne pas me laisser languir dans l’incertitude de la santé de ma Sophie. […] Mes affaires vont à reculons, mon ami ; et je ne comprends pas comment vous blâmez mon chagrin sur le dernier incident qui courrouce mon père ». Il se plaint de l’attitude « flegmatique » de son conseil, DUPONT DE NEMOURS, qui le défend mal pour obtenir son élargissement : « Je vous réponds qu’il ne fera rien, et que j’en souffrirai. Il me fera éternellement écrire en Provence [à sa femme et à son beau-père], parce qu’il est verbiageux, et qu’ainsi cela ne lui coûte rien, et moi je creverai ici »…
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue