• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • instagram
  • art

BONAPARTE Charles (1746-1785) père de Napoléon.…

Lot 827
8 000 - 10 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 9 750 €

BONAPARTE Charles (1746-1785) père de Napoléon.…

BONAPARTE Charles (1746-1785) père de Napoléon.
MANUSCRIT autographe signé, Memorie della Famiglia Buonaparte, 1780 ; cahier de 14 pages in-fol. (quelque rousseurs), et 2 planches dépliantes d’arbres généalogiques dessinés à l’encre (45 x 30 cm et 43 x 26,5 cm, déchirures et lacunes réparées), sous chemise percaline brune avec pièce de titre ; en italien.

Très curieuse généalogie et histoire pour établir la noblesse de la famille Bonaparte.
[L’une des grandes préoccupations de Charles Bonaparte fut d’obtenir la reconnaissance de sa noblesse, ce pour quoi il fit de nombreuses recherches, afin de bénéficier de droits et privilèges et d’assurer un avenir à sa famille. Avec l’aide du comte de Marbeuf, gouverneur de la Corse, il fut reconnu en 1771 noble de noblesse prouvée au-delà de 200 ans par le Conseil supérieur de Corse et devint député de la noblesse de Corse auprès du Roi en 1779. Il put ainsi faire entrer son fils Napoléon à l’école de Brienne en 1778, où il était exigé quatre générations de noblesse, et ses filles à Saint-Cyr.]
« Io Carlo Di Buonaparte nell’ anno mille, e settecento ottanta mi sono determinato di scrivere queste memorie della nostra famiglia »…
« Moi, Charles Bonaparte, en cette année 1780, ai décidé d’écrire les mémoires de notre famille parce que l’expérience m’a appris combien il est utile pour un individu, à l’heure qu’il entre dans le monde, d’avoir à sa disposition toutes les informations nécessaires pour protéger l’honneur de sa maison ; et j’ordonne à chacun de mes fils de compléter ce petit historique, et d’en faire de même avec leurs propres fils, parce que, les années passant, nous verrons à acquérir tous les éclaircissements nécessaires, et à nous venger des événements et des injures des temps passés »…
La famille vient de Toscane, mais les documents ont été brûlés ou perdus lors de l’invasion des Turcs en 1560. Charles Bonaparte trouve trace de la famille dans les archives d’Ajaccio à partir de 1560, avec Gabriele, cité dans plusieurs affaires et contentieux, notamment avec son beau-fils Giovan Ambrosio Cavatorta, ainsi que ses fils Geronimo et Agostino. Geronimo fit partie du Conseil des Anciens, et obtint la concession des Salines où il fit construire une tour détruite depuis. Son fils Francesco fut aussi membre du Conseil des Anciens, tout comme ses descendants directs, Sebastiano, Carlo, Giuseppe, Sebastiano, et Giuseppe père de Carlo, lui-même père de « Giuseppe, Luciano, Napoleone, Luiggi, Marianna, mei figli » (Pauline, Caroline et Jérôme n’étaient pas encore nés).
On perçoit chez le rédacteur de ce mémoire un désir d’élévation et de reconnaissance sociale, avec un relent de revanche sur un passé malgré tout mal défini.
Le mémoire est accompagné de deux arbres généalogiques dessinés à la plume.
Les documents de Charles Bonaparte sont d’une grande rareté.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue