• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • instagram
  • art

Simone de BEAUVOIR. Manuscrits autographes…

Lot 10
1 000 - 1 500 €
Résultats avec frais
Résultat: 1 280 €

Simone de BEAUVOIR. Manuscrits autographes…

Simone de BEAUVOIR. Manuscrits autographes [pour Les Mandarins, 1954], dont un avec L.A.S. d’envoi ; 18 pages et demie in-4 sur papier quadrillé
Résumé et fragments de son roman Les Mandarins (Prix Goncourt 1954).
Résumé : « Tunis, le 25 décembre 1944. Un groupe d’intellectuels de gauche fêtent Noël et la libération. De grands espoirs leur semblent permis ; tout ce qu’ils aimaient avant-guerre va renaître : la vie privée, les voyages, l’amour, le bonheur, la littérature ; et ils voient s’ouvrir devant eux des possibilités neuves : ils contribueront à bâtir sur les ruines du fascisme un monde plus juste et meilleur. Cet optimisme s’incarne plus particulièrement en deux hommes : Robert Dubreuilh, célèbre écrivain de 60 ans, qui a pris une part active en 36 à la lutte antifasciste – Henri Perron, écrivain connu d’environ 35 ans que la résistance vient tout juste d’amener à s’engager politiquement. En revanche, la femme de Dubreuilh, Anne, psychanalyste d’environ 40 ans est inquiète : la guerre a remis tout le passé en question, elle craint que l’avenir ne conteste l’œuvre et la pensée même de son mari […]. Ce roman s’efforce d’être un témoignage de l’époque de l’après-guerre ; mais il prétend aussi être un roman. […] Le titre français du roman sera vraisemblablement Les Mandarins. » (dactylographie jointe).
Fragments du manuscrit (paginés 597 bis, 605 bis, 633 à 635, 637 à 639 bis, 640 à 642 bis, 880 et 1197 bis). Ces nouvelles rédactions consistent en des fragments de dialogues entre Henri et Anne, Paule, ou Samazelle. « – Encore des télégrammes de félicitations ! dit Samazelle en jetant les dépêches sur le bureau d’Henri. – On peut dire que nous avons soulevé l’opinion, ajouta-t-il d’un air réjoui. Il ajouta : Scriassine attend dans le parloir ; il est avec Peltov et deux autres types. – J’ai lu son projet de croisade anti-soviétique : ça ne m’intéresse pas, dit Henri. – Il faut tout de même les recevoir, dit Samazelle, et il désigna des papiers qu’il avait posés devant Henri : Et je voudrais beaucoup que vous jetiez un coup d’œil sur ces articles remarquables que Volange vient de nous envoyer… […] Nous voilà classés comme anti-communistes. Ça va évidemment nous faire perdre la moitié de nos lecteurs »… Etc.
On joint 10 ff. dactylographiés de l’époque (copies carbones de ces manuscrits), et 1 f. d’une version antérieure avec corrections autogr.
Reproduit page 9
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue