• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • instagram
  • art

Gustave EIFFEL. L.A.S., Sallebœuf par Camarsac…

Lot 340
600 - 800 €
Résultats avec frais
Résultat: 1 088 €

Gustave EIFFEL. L.A.S., Sallebœuf par Camarsac…

Gustave EIFFEL. L.A.S., Sallebœuf par Camarsac (Gironde) 20 mai 1905, à sa fille aînée Claire, Mme Adolphe Salles ; 4 pages in-8, en-tête Château de Vacquey en forme de son initiale
Amusante lettre de son château bordelais. La veille il a déjeuné avec son fils aîné chez M. Bentique, « brave homme heureux de causer avec Édouard. Gigot à l’ail de premier ordre et cèpes : l’huile idem, le tout arrosé des vins les plus généreux : j’ai fait largement honneur au tout. Édouard, de par son régime doit s’abstenir de gigot et de vin. Mais Mr Bentique qui paraît encore très solide, s’est ainsi que moi, vaillamment comporté. – Son salon est vraiment très joli et il y a une série de sièges, bergères ou autres, tous anciens qui seraient d’un haut prix à l’hôtel des Ventes. – Il n’y a plus, en dehors de cela et de la salle à manger, de choses très intéressantes : Édouard a aidé à la liquidation, à la grande joie de Mr Bentique, joie qu’il m’a encore témoignée il y a une dizaine de jours, en visitant dans son détail l’installation d’Édouard et en se réjouissant du parti qu’il avait su en tirer »… Il envoie à Claire une carte postale de Vayres, « au cas où tu voudrais acheter un château féodal », et l’entretient encore de quelques relations… Puis il dit sa satisfaction de sa photographie par Braun ; il fait le croquis de l’encadrement qu’il projette : « je suis vraiment heureux que ce portrait vous donne à tous autant de satisfaction »…
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue