ATELIER DE NICOLAS ET FRANCOIS GUILLOT – NANCY VERS 1735 – 1740

Lot 159
Got to lot
Estimation :
4000 - 5000 EUR
ATELIER DE NICOLAS ET FRANCOIS GUILLOT – NANCY VERS 1735 – 1740

Exceptionnelle cire habillée dans son cadre en bois doré d'époque Louis XV et sa boîte d'origine.
Elle représente l'Enfant Jésus de crèche revêtu d'une robe réalisée dans une dentelle flamande aux fuseaux de la fin du XVIIe siècle sur laquelle sont cousus des éléments de passementerie en « sourcils de hanneton » de couleur verte; ses manches sont terminées par des rangs de perles de verre de la même couleur. Il porte un collier de perles fines et une perruque bouclée en cheveux naturels.
Il est étendu sur un lit recouvert de soie brodée aux fils d'or et d'argent représentant des dauphins, bordé d'un galon de dentelle aux fuseaux en argent et encadré d'une paire de rideaux à embrasses, caractéristique des productions des frères Guillot.

Le décor du fond, en arte povera, met en scène des personnages dans un cadre champêtre encadrés d'un cacaoyer chargé de cabosses de chocolat et d'un cerisier chargé de fruits. Loin d'être un hasard, ce décor fait écho aux parents du Dauphin par la passion que nourrissait Louis XV pour les cerises ? il est à l'origine de l'optimisation de la culture en France ? et à celle de la Reine pour le chocolat, qui se vit offrir par le roi pour la naissance du Dauphin un nécessaire en vermeil conservé au Louvre.

Cette cire est conservée depuis le milieu du XVIIIe siècle dans la même famille. L'ancêtre du propriétaire était magistrat du Parlement de Paris, secrétaire-conseiller du Roi. La tradition familiale raconte que cette cire aurait été offerte au Dauphin fils de Louis XV, par le roi Stanislas, duc de Lorraine, père de Marie Leszczynska, devenue reine de France après son mariage avec Louis XV.
La littérature fait en effet état de la passion que nourrissait le roi Stanislas pour ses petits-enfants qu'il accueillit et auxquels il rendit visite à de nombreuses reprises. Lors d'une visite de ses petites-filles il fit représenter par les frères Guillot dont il encouragea les productions dès son arrivée à Lunéville « e
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue