LA COLLECTION MICHEL ROMAND AUX ENCHÈRES


Une collection historique comme on n’en a pas vendu en France depuis des décennies !” Alain Weill

Reprenant le flambeau de son grand-père Edmond Sagot qui avait lancé dans les années 1890 la mode de la collection d’affiches, Michel Romand ouvre en 1954 la galerie Documents rue de Seine.  Avec le retour en vogue de l’Art Nouveau, sa galerie devient le passage obligé pour une nouvelle génération de collectionneurs et de marchands.
Pendant plus de trente ans, il décida, parmi les milliers d’affiches qui passèrent entre ses mains de conserver celles qui lui paraissaient les plus intéressantes avec l’ambition de réunir un florilège de la création de cet âge d’or de l’affiche s’attachant toujours à choisir les exemplaires dans le meilleur état de conservation possible.

C’est cet incroyable ensemble, resté remisé depuis sa mort en 2013 que l’étude Ader et Monsieur Alain Weill, expert et ancien conservateur du musée de l’Affiche, presentaient lors de deux vacations, les 23 et 24 mai 2022. L’ensemble totalisait 1 453 824 € (frais compris).
On retrouvait notamment dans cette collection de 360 affiches les grands maîtres de l’affiche 1900 qui affolèrent les collectionneurs : 166 000€ récompensèrent l’affiche « la Goulue » de Toulouse-Lautrec tandis que « le grillon » de Jacques VILLON fut adjugé 125 340 €. Les yeux affutés ne manquèrent pas de repérer les affiches étrangères plus rares de cette collection : après une bataille d’enchères, celle de Gustave Klimt à été vendue 53 760€. L’ensemble était  dans un état de conservation exceptionnel.




Henri de TOULOUSE LAUTREC
Moulin Rouge, la Goulue, 1891
Chromolithographie en 2 feuilles. Imp. Affiches américaines Charles Levy, Paris.
Signée en bas à gauche. Très bon état.
171,5 x 124 cm
Estimation : 100 000 – 150 000 euros




Eugène Samuel GRASSET (1841-1917)
L’Abricotine, 1905
Chromolithographie. Entoilée.
Imp. Devambez, Paris.
Monogrammée en bas à gauche. 96 x 146 cm
Estimation : 3 000 - 4 000 euros



L’AFFICHE : UNE HISTOIRE FAMILIALE
Michel Romand (1929-2013) ouvre en 1954 à Paris la Galerie Documents au 53 rue de Seine. Il a 27 ans et reprend le flambeau de son grand-père Edmond Sagot qui en 1890 s’était installé à deux pas, rue Guénégaud d’où il lança la mode de la collection d’affiches. Un demi-siècle après, tout est à reconstruire : il est le seul galeriste parisien à se revendiquer marchand d’affiches. Les premières années sont difficiles : il habite avec sa femme et bientôt trois enfants à Montlignon dans une maison ayant appartenu à son grand-père et se rend tous les jours à Paris en 2 CV. L’avantage avec lequel il part n’est certes pas négligeable, il possède en effet un stock d’affiches conséquent, ainsi qu’une filiation intéressante… mais pas de clients. Il monte quelques expositions comme l’intégrale des dessins de Vallotton pour son numéro de l’Assiette au Beurre. "Il n’en vend que deux – ce qui paraît aujourd’hui ahurissant” précise Alain Weill.
Néanmoins, au début des années 60, l’Art Nouveau revient en vogue et une nouvelle génération de collectionneurs et de marchands redécouvre l’affiche. Ils sont des dizaines puis rapidement des centaines. Pari gagné : la galerie est le passage obligé de tous les affichomanes, pas seulement français, beaucoup d’américains composent aussi sa clientèle.
À ce jour, la galerie Documents existe toujours rue de seine. Elle est tenue par Mireille, la fille de Michel Romand, depuis la fin des années 1980.




Alfons MUCHA
Monaco-Monte-Carlo, 1897
Chromolithographie. Entoilée. Imp. Champenois, Paris.
Signée en bas à droite. Très bon état.
110,5 x 76,5 cm




Manuel ORAZI
La Maison moderne
Chromolithographie. Entoilée.
Imp. J. Minot, Paris. Signée en bas à gauche.
Bon état. Défauts aux marges dont un petit manque vers l’angle inférieur.
81 x 116,5 cm
Estimation : 20 000 – 30 000 euros




Gustav KLIMT (1862-1918)
I.Künstausstellung – Sécession, 1898.
Version après la censure. Chromolithographie. Entoilée.
Imp. Anst V.A.Berger, Vienne. Signée vers le centre à gauche.
97 x 71 cm
Estimation : 8 000 - 12 000 euros




Jacques VILLON
Le Grillon, 1999
Chromolithographie. Entoilée.
Sans. Imp. Signée et datée en bas vers la droite.
Très bon état. Manque dans l’angle inférieure droit de 24 x 9 cm n’affectant pas l’image.
Estimation : 20 000 – 30 000 euros 



UNE COLLECTION HISTORIQUE
Cette collection n’est ni un fonds de galerie, ni un stock d’invendus. Il s’agit d’une sélection pointue des meilleures affiches, faite par un passionné.
Dans cette vente, les collectionneurs se réjouiront d’abord de trouver des planches du milieu du XIXe siècle, souvent pour l’édition ou l’opéra, et déjà introuvables du temps du grand-père Sagot comme Les Métamorphoses du jour de Grandville.
Ensuite, naturellement, une généreuse sélection d’œuvres des grands maîtres Jules Chéret, Georges de Feure, Alfons Mucha, Théophile-Alexandre Steinlen, Henri de Toulouse-Lautrec en tête, ainsi que le meilleur de la production d’affiches moins prolixes, voire occasionnelles comme celle de Jacques Villon. Bicyclettes, automobiles, aviation -par ailleurs gros commanditaires de publicité- la collection fait la part belle aux moyens de transport, en plein essor au début du XXème siècle.




Jean Ignace Isidore GRANDVILLE (1803-1847)
Les Métamorphoses du jour, 1866
Imp. Gustave Havard, Paris.
Gravure sur bois coloriée au pochoir d’après la lithographie originale.
Annotation « Cette affiche ne peut être placardée qu’à l’intérieur ».
Très rare. Très bon état.
54,5 x 70 cm




Jules CHERET
Palais de glace, 1893
Chromolithographie. Entoilée. Imp. Chaix, Paris.
Signée et datée en bas à droite. Très bon état.
123 x 87 cm




Friedrich Hugo D'ALÉSI (1849-1906)
Gladiator, 1903
Imp. Cornille & Domicile.
Chromolithographie. Entoilée. Signée en bas à droite.
159 x 220 cm
Bon état.



Plus étonnant, la sélection est complétée par un ensemble du meilleur de la production européenne et américaine, deux continents gagnés par la vogue de l’affiche. Il serait aujourd’hui quasi impossible de réunir une telle compilation car bon nombre de ces affiches sont d’une grande rareté et certaines ne sont, à notre connaissance, jamais passées en vente. 
Il faudrait un temps considérable pour recréer une telle collection. Même avec de grands moyens, il serait impossible de rassembler aujourd'hui un tel ensemble”. Alain Weill




Théo VAN RYSSELBERGHE (1862-1926)
La Libre Esthétique, 1896
Chromolithographie. Entoilée.
Imp. Monnom, Bruxelles. Monogrammée en bas à gauche.
97 x 71 cm
Estimation : 4 000 - 6 000 euros




VENTES AUX ENCHÈRES : 
​​AFFICHES - COLLECTION MICHEL ROMAND
Lundi 23 et mardi 24 mai 2022 14:00
Salle des ventes Favart , 3, rue Favart 75002 Paris

Expositions :
Vendredi 20 mai 2022 de 11h à 18h
Samedi 21 mai 2022 de 11h à 18h
Salle des ventes Favart , 3, rue Favart 75002 Paris


Responsable de la vente :
Anne-Lise PERNIN
alpernin@ader-paris.fr
01 53 40 77 10

Expert :
Monsieur Alain WEILL