Théodore GéRICAULT (1791-1824) La Vénus de... - Lot 35 - Ader

Lot 35
Aller au lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 24 320EUR
Théodore GéRICAULT (1791-1824) La Vénus de... - Lot 35 - Ader
Théodore GéRICAULT (1791-1824)
La Vénus de Médicis, vers 1812
Plume et encre brune, lavis brun et crayon noir.
Diverses annotations au crayon noir sur la feuille, à gauche : " Dermille, rue des Francs Bourgeois, n° 12, sur la place saint Michel " et à droite : " mardy 7 rue du théâtre, François M° et V°- Delournelle, Delagardette - son traité des ombres dans l'archite (ecture) " Cette dernière mention concerne l'ouvrage de Claude Mathieu Delagardette, architecte (1762-1805) : " Leçons élémentaires des ombres dans la peinture ".
27.5 x 20.5 cm

Provenance :
- Ancienne collection Coutan Hauguet, son cachet en bas à gauche (Lugt 464), sa vente, Paris, Hôtel Drouot, 16-17 décembre 1889, n° 183.
- Ancienne collection Maurice Gobin.
- Vente anonyme, Hôtel Drouot, Paris, le 9 juin 1960, étude Rheims, expert Jean Caillac, n° 157.

Expositions :
- Géricault, Gobin, Paris, 1935, n° 23.
- Géricault, Bignou, Paris 1950, n° 12.
- Géricault, Kunstmuseum Winterthur, 1953, avec la mention " catalogué sous le n° 113, ancienne collection Maurice Gobin, Paris " (ancienne étiquette au verso de l'encadrement).

Bibliographie :
G. Bazin, Géricault, La Bibliothèque des Arts, Paris, Fondation Wildenstein, 1987, tome II, reproduit p. 405, fig.244.
La Vénus de Médicis se trouve actuellement à la galerie des Offices à Florence. C'est une copie datant du Ier siècle avant JC, d'un bronze ancien, probablement d'un élève de Praxitèle. Selon Bazin, Géricault aurait exécuté ce dessin, vers 1812, devant l'original qui se trouvait alors au musée Napoléon. Cette feuille provient d'un carnet de 1812, dit de Zoubaloff. Une autre feuille d'étude d'après l'antique de ce carnet appartenait aussi à Coutan Hauguet (voir opus cité supra p.281).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue