François TRUFFAUT. Tapuscrit avec additions... - Lot 67 - Ader

Lot 67
Aller au lot
Estimation :
1200 - 1500 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 7 936EUR
François TRUFFAUT. Tapuscrit avec additions... - Lot 67 - Ader
François TRUFFAUT. Tapuscrit avec additions et corrections autographes, La Femme d’à côté, et 3 manuscrits autographes, 1980 ; 12 pages in-4 (paginées 1-7 et 10-14, trace de rouille d’un trombone), et 3 pages in-4.
On joint la liste artistique ronéotée avec les coordonnées des principaux acteurs.

Intéressant dossier sur La Femme d’à côté, avant-dernier film de Truffaut, sorti en 1981, avec Fanny Ardant et Gérard Depardieu.
La Femme d’à côté (24 décembre 1980). Tapuscrit abondamment corrigé avec de nombreuses additions autographes, sur papier bleu, du synopsis du film. « L’histoire de La Femme d’à côté se passe de nos jours dans le Midi de la France, dans un de ces villages modernes habités par les cadres d’une entreprise de pointe (genre informatique), dont le centre de recherches est implanté au-dessus de Nice. Deux maisons, séparées par un peu de gazon et un double garage, nous intéressent particulièrement. L’une porte un écriteau “À vendre”, l’autre est habitée par un couple, Bernard, trente ans, Arlette, un peu plus jeune et leur fils Thomas ». Puis, en 16 séquences numérotées, Truffaut détaille les scènes du film : « 1 – Rentrant chez lui et rangeant sa voiture dans son garage, Bernard fait la connaissance d’un homme qu’il aide à arracher la pancarte “À vendre”. C’est le nouveau voisin qui inspecte une dernière fois la maison avant d’en faire la surprise à sa nouvelle épouse. […] Le nouveau voisin, Philippe entre chez Bernard pour donner un coup de téléphone. Bernard le présente à Arlette : “Voici notre futur voisin”. Une fois Philippe parti, nous assistons à une scène d’amour conjugal entre Bernard et Arlette […] il est évident que le couple Bernard-Arlette fonctionne bien »… Dans la dernière séquence (16), Bernard arrive à l’hôtel où ont lieu les rendez-vous amoureux avec Mathilde (la voisine, qui était autrefois sa maîtresse, et qui l’est redevenue) ; on l’appelle au téléphone, c’est Mathilde qui lui annonce qu’elle ne viendra pas (« je ne veux plus te voir, tu me fais peur »).
Les 3 pages autographes sur papier blanc, dont deux augmentées d’un texte dactylographié agrafé, correspondent à la fin du film ; ce sont les commentaires d’Odile Jouve qui a connu le couple d’amants et leur histoire : « On ne me demandera pas mon avis et, j’en ai bien peur, les corps de Mathilde et Bernard ne seront pas placés dans le même tombeau mais si je devais choisir une inscription funéraire pour ces deux là, je sais bien ce que je mettrais : “Ni avec toi, ni sans toi” ».
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue