Eugène IONESCO (1912-1994). Manuscrit autographe... - Lot 112 - Ader

Lot 112
Aller au lot
Estimation :
1000 - 1200 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 2 560EUR
Eugène IONESCO (1912-1994). Manuscrit autographe... - Lot 112 - Ader
Eugène IONESCO (1912-1994). Manuscrit autographe signé, Avant-garde et tradition, [1958 ?] ; 5 pages et demie in-4 avec quelques ratures et corrections (marques de typographes, titre biffé).

Très intéressant texte sur le théâtre et l’avant-garde, et sur Samuel Beckett.
Probablement destiné aux Lettres françaises du 10 avril 1958, pour l’enquête : « Qu’est-ce que l’avant-garde en 1958 ? »
« Lorsque j’écris, je ne me pose pas le problème de savoir si “je fais de l’avant-garde”. Je tâche de dire comment le monde m’apparaît, ce qu’il me semble être, le plus sincèrement possible, sans souci de propagande, sans intention de diriger les consciences de contemporains. Je tâche d’être témoin objectif dans ma subjectivité. Puisque j’écris pour le théâtre je me préoccupe seulement de personnifier, d’incarner un sens comique et tragique, à la fois, de la réalité. […] Vouloir être de l’avant-garde avant d’écrire, ne pas vouloir en être, refuser ou choisir une avant-garde c’est, pour un créateur, prendre les choses par le mauvais bout »… Il évoque un incident de son enfance, dont le souvenir provoque la pensée de la mort, et une sensation de vertige et d’angoisse : « tout me paraît ombre, évanescence »… Cette vision du monde et de la mort est réaliste, ancienne et contemporaine (Salomon, Bouddha, Shakespeare, Saint Jean de la Croix, Proust, Flaubert, Brecht, Tchekov…). « L’“avant-garde” n’est donc que l’expression actuelle, historique, d’une actualité inactuelle (si je puis dire), d’une réalité trans-historique. La valeur de Fin de partie de Beckett, par exemple, réside dans le fait qu’elle est plus proche du Livre de Job que des pièces de boulevard ou des chansonniers. […] Ce qu’on appelle “avant-garde” n’est intéressante que si elle est un retour aux sources ; si elle rejoint une tradition vivante, à travers un traditionalisme sclérosé, à travers les académismes qu’elle nie. Il suffit d’une présence, d’une sincérité aveugle, et par cela même clairvoyante, pour être de son temps : on l’est (par le langage), ou on ne l’est pas, à peu près naturellement. On a l’impression, également, que plus on est de son temps, plus on est de tous les temps (si on brise la croûte de l’actualité superficielle). […] Les œuvres d’art les plus jeunes, les plus neuves se reconnaissent et parlent à toutes les époques. Oui, c’est le Roi Salomon qui est mon chef de file ; et Job, ce contemporain de Beckett. »
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue