Jacob van HULSDONCK (Anvers 1582- 1647) Nature...

Lot 12
Aller au lot
Estimation :
30000 - 40000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 37 120EUR

Jacob van HULSDONCK (Anvers 1582- 1647) Nature...

Jacob van HULSDONCK (Anvers 1582- 1647)
Nature morte au hareng
Panneau de chêne, une planche, renforcé (mains d’Anvers et marque du panneleur au revers)
50 x 64 cm
Restaurations anciennes
Provenance :
Vente anonyme, Paris, Palais d’Orsay (Ader, Picard, Tajan), 28 mars 1979, n° 174, reproduit en couleur (à Deschandol 150 000 fr) ;
Vente anonyme, Londres, Sotheby’s, 9 mars 1983, n° 63, reproduit en couleur (Jacob van Hulsdonck) ;
Vente anonyme, New York, Christie’s, 3 juin 1987, n° 96, reproduit en couleur (Jacob van Hulsdonck).

Bibliographie :
E. Greindl, Les Peintres Flamands de Nature Morte au XVIIe siècle, Bruxelles, 1983, n° 58, fig. 144 p.257 (Jacob Van Hulsdonck)
Jacob van Hulsdonck se forme à Middlebourg auprès d’Ambrosius Bosschaert et entre dans la guilde des peintres d’Anvers en 1608. Aujourd’hui, il est connu principalement pour ses natures mortes de fleurs et de corbeilles de fruits. Pourtant, la première partie de sa carrière se caractérise davantage par la représentation de déjeuners.
Tel est le sujet de notre tableau dont il existe une autre version au Rijksmuseum Twenthe d’Enschede (Panneau, 48,5 x 64,5 cm, signé, 1615). Les deux peintures sont très semblables : la nappe blanche porte encore les marques du repassage et laisse entrevoir le bord d’une table en chêne. Un verre de bière, un hareng sur un plat rouge vernissé, du fromage et des pieds de cochons dans un plat d’étain composent ce déjeuner. À gauche, l’assiette de porcelaine contenant le beurre évoque la composition du Cleveland Museum of Art (1615-1620), tout en rappelant le commerce animé des Hollandais avec l’empire chinois. Enfin l’austérité du fond et l’éclairage diffus suspendent le repas dans l’éternité particulière de la nature morte.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue